RSS articles
Français  |  Nederlands

Deux expulsions collectives vers l’Albanie : un vol « Frontex » et un vol belge emportant “8 criminels albanais”.

posté le 03/02/15 Mots-clés  action  répression / contrôle social  No Border  sans-papiers 

FR : http://www.gettingthevoiceout.org/deux-expulsions-collectives-vers-lalbanie-un-vol-frontex-et-un-vol-belge-emportant-8-criminels-albanais/

NL :http://www.gettingthevoiceout.org/twee-collectieve-uitzettingen-naar-albanie-een-frontex-charter-en-een-belgische-militaire-vlucht-met-8-albanese-criminelen-31012015/

30/01/2015

Cette semaine, la machine à expulser belgo-européenne a encore frappé fort .En ce qui concerne la chasse aux immigré-e-s et les politiques racistes, l’Europe ne connaît pas de frontière.

Rappelons dans ce contexte que l’Albanie a présenté sa candidature à son adhésion à l’Union européenne en 2009 mais que le statut de candidat officiel n’a été recommandé qu’en octobre 2012. La raison étant qu’il s’agit d’une “démocratie non stabilisée” et du non-respect de 12 points que l’UE jugeait indispensables. Parmi ces points, l’appareil judiciaire et les droits fondamentaux ; points pour lesquels (même) l’UE estime que des efforts considérables restent nécessaires. Il en va de même pour le volet « Justice, liberté et sécurité ». Et si l’UE le dit … Les choses auraient-elles changé du tout au tout en quelques années ?

FRONTEX : Le vol a eu lieu le 29 janvier, coordonné et co-financé par l’Agence européenne FRONTEX , déportant 50 personnes vers l’Albanie

Cette déportation est le résultat d’une parfaite collaboration de différents états membres de l’Union européenne, puisqu’il embarquait 22 hommes arrêtés en France, 18 personnes raflées en Allemagne dont 3 femmes et 9 enfants, huit hommes enfermés en Belgique et un au Danemark,
 [1]

Suite à ces expulsions, les ambassadeurs de France et d’Allemagne ont déclaré le 30/01 :
“Les rapatriements continueront”.
“Après la déportation de 50 Albanais, les ambassades d’Allemagne et de France ont publié un communiqué de presse conjoint, expliquant que leurs pays respectifs allaient poursuivre le processus d’expulsion. Le nombre de ces vols de rapatriement conjoints n’a pas été réduit, et, selon la déclaration, il ne diminuera pas, parce que ces citoyens avec des permis de séjour illégaux essayent d’immigrer pour des raisons économiques, ce qu’aucun de ces deux pays ne peut accepter. La déclaration stipule que “la demande d’asile ne devrait pas être mal utilisée. Elle est strictement réservée aux réels réfugiés politiques. Le statut de réfugié ne sera pas accordé pour des raisons économiques. Les ambassades française et allemande disent que ces procédures de demande d’asile ne peuvent être esquivées, car cela nuirait aux citoyens albanais qui les respectent”.
 [2]

Notons ici que la protection subsidiaire par ex. semble purement et simplement évaporée. De plus il n’est même pas étonnant de constater que des états prêts à dépenser des milliards pour sauver des banques refusent toute collusion entre raisons économiques et politiques lorsqu’il s’agit de la vie d’immigré-e-s.

UN DEUXIÈME CONVOI aéroporté belge est parti le 30/01, comme annoncé par des travailleurs des centres fermés
 [3]

Ils ont été rassemblés, comme d’habitude, au centre fermé 127bis, les jours qui précédent, mis au cachot et amenés sous escorte, menottés vers l’aéroport de Melsbroek pour être mis dans un vol militaire vers l’Albanie.

Francken, le sécrétaire d’état pour l’asile et la migration en Belgique, annonce que :
“Huit criminels albanais accompagnés de 16 policiers » ont été expulsés vers l’Albanie”. Dans ce communiqué, Francken ajoute des détails croustillants sur leur parfaite intégration ici : “Les Albanais rapatriés vivaient illégalement dans notre pays et étaient tous impliqués dans des faits de cambriolages, de vols avec effraction, de vols à l’étalage ou d’atteinte à l’honneur”(voir les extraits de l’article publié dans Het Laatste Nieuws ci-dessous).

On assiste à nouveau à l’utilisation d’une stratégie de division afin de mieux asseoir le pouvoir : les bons qui respecteraient les règles, et les autres, les “criminels. Nous pouvons accessoirement nous poser la question de savoir si l’utilisation du terme « criminel » est bien adéquate ? Un crime étant une infraction au droit qui en théorie requiert plus de 5 ans d’emprisonnement et dépend de la Cour d’assises… ?

 [4]
“Francken nous apprend, par le biais de Het Laatste Nieuws, qu’il a permis le départ de deux charters vers Tirana avec à son bord des ” Albanais clandestins”. Vendredi, un Embraer de l’armée belge a atterri dans la capitale albanaise. A bord de l’appareil, huit criminels albanais et 16 agents de police. Les Albanais rapatriés vivaient illégalement dans notre pays et étaient tous impliqués dans des faits de cambriolages,de vols avec effraction,de vols à l’étalage ou d’atteinte à l’honneur. Jeudi également, l’Office des Étrangers a mis huit Albanais illégaux dans un avion en vue de leur rapatriement vers leur pays d’origine !”


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.