Discussion sur l’amour... en non- mixité choisie - sans mec cis

posté le 25/02/19
lieu : Anarchive
adresse : 131 av. Buyl, Bruxelles

anarchive131@riseup.net
Mots-clés  alternatives  genre / sexualité  répression / contrôle social  réflexion / analyse 

Après avoir proposé une discussion sur le même sujet en mixité, on a voulu pouvoir aussi se rencontrer en non-mixité, car le sujet abordé parle aussi, bien évidemment, des constructions de genre, de l’oppression masculine, et du patriarcat.

Si y en a dans le fond que ça dérange, et bin ça tombe bien parce qu’ielles ne sont pas invités.

Ci dessous la présentation initiale de la discussion en mixité du 18/02.

On avait envie de vous inviter à parler d’amour, de comment on arrive à s’aimer dans ce monde pourri.

On voudrait partir de nous-même pour décider comment on construit nos relations. En dehors des codes de la fidélité, des droits et devoirs, de l’hétérosexualité… On aimerait que cette conversation soit aussi tendre que le sujet qu’elle tente de développer, mais on prendra aussi les peurs et les crispations avec. On comprend que ce soit pas facile pour beaucoup de gens d’en parler...

On va parler d’amour, d’amitié, de désir, de sexualité, de patriarcat et de violence.

Plein de bisou, on vous attend.

Les relous, les machos, ceux qui font pas gaffe aux autres, sont comme d’hab à l’anarchive, pas les bienvenus.

Attention, l’accès se fait par l’arrière


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

le site est archivé