RSS articles
Français  |  Nederlands
Cet article n'a pas encore été modéré par le collectif Indymédia Bruxsel.
Raison de la mise en attente :

Du nouveau maccarthysme en milieu « radical »

posté le 09/05/21 Mots-clés  LGBTQI+ 

Nous repro­dui­sons ici un texte publié par Tom­jo sur le site de sa revue, Hors-Sol, en octobre 2019. Le titre (du nou­veau mac­car­thysme en milieu « radi­cal ») est un ajout. De même que les quelques images.

Du coup

Lille, 2014 - 2019 :

Insultes, rumeurs et calom­nies consé­cu­tives aux débats sur la PMA
Post-scrip­tum à mon pas­sage en milieu ridi­cule

Par Tom­jo

Lille, octobre 2019

« Le Par­ti n’a jamais tort, dit Rou­ba­chov. Toi et moi, nous pou­vons nous trom­per. Mais pas le Par­ti. Le Par­ti, cama­rade, est quelque chose de plus grand que toi et moi, et que mille autres comme toi et moi. Le Par­ti, c’est l’in­car­na­tion de l’i­dée révo­lu­tion­naire dans l’His­toire. L’His­toire ne connaît ni scru­pules ni hési­ta­tions. Inerte et infaillible, elle coule vers son but. A chaque courbe de son cours, elle dépose la boue qu’elle char­rie et les cadavres des noyés. L’His­toire connaît son che­min. Elle ne com­met pas d’er­reurs. Qui­conque n’a pas une foi abso­lue dans l’His­toire n’a pas sa place dans les rangs du Par­ti. »

Arthur Koest­ler, Le zéro et l’in­fi­ni, 1940.

***

Mises bout à bout, les peti­tesses des indi­vi­dus révèlent un milieu, ses fins et ses moyens. Voi­ci quelques épi­sodes de mon pas­sage dans ce qui s’autodésigne noble­ment comme le « milieu radi­cal ». S’il s’a­git bien d’un « milieu », par sa struc­ture lâche et ses juges offi­cieux, il fonc­tionne néan­moins comme un par­ti - sup­po­sé­ment « liber­taire », mais un par­ti quand même. S’il se pré­tend « radi­cal », c’est pour son verbe haut, son esthé­tique et ses pos­tures détèr, son goût du coup de poing. Rare­ment pour ses idées. Le terme qui convient est donc « extré­miste ». Quant aux idées, disons « libé­rales-liber­taires ». Les insultes et menaces que l’on m’a adres­sées depuis le débat sur l’ou­ver­ture de la PMA aux les­biennes et aux femmes seules à par­tir de 2014 en consti­tuent une illus­tra­tion.

Si je publie ce témoi­gnage aujourd’hui, c’est en rai­son du calen­drier. Il me plaît de rap­pe­ler aux « radi­caux » que la PMA est sur le point d’être votée par une assem­blée « Répu­blique En Marche », sur pro­po­si­tion d’Em­ma­nuel Macron, le même qui a ébor­gné gilets jaunes et K ?ways noirs tous les same­dis de l’année écou­lée. Ce retour de la PMA dans l’es­pace public me valant une nou­velle salve d’in­sultes et de calom­nies depuis cet été, des tags « Tom­jo gros mas­cu », une BD sur le net, une inter­dic­tion de par­ti­ci­per à une confé­rence.

Ce témoi­gnage, cha­cun l’en­ten­dra à sa guise, mais les pires sourds, désor­mais, ne pour­ront faire comme si je n’avais rien dit, ni por­té les faits à la connais­sance de tout un cha­cun.

***

Quand on arrive en ville...

J’entre en milieu radi­cal lil­lois en 2006, au moment du CPE. J’ar­rive d’A­miens, un peu seul dans cette grande ville et mes ques­tions. Je souffre, confu­sé­ment, de cirer les bancs de l’U­ni­ver­si­té. Ils m’en­voient droit vers un bon diplôme, un bon tra­vail, une bonne voi­ture, un bon ménage, une bonne réus­site sociale attes­tée par l’a­chat de bre­loques ; bref, vers un ennui pro­fond - qui de sur­croît pré­ci­pite la date de péremp­tion de l’Hu­ma­ni­té par les mar­chan­dises qui le com­pensent. Les années 90 m’a­vaient empor­té de leur ambiance punk fin-de-siècle, plus éner­vées par l’ab­sence de pers­pec­tives et le refus de par­ve­nir que par la gagne. Nir­va­na, Pixies, Thié­faine, Mano Solo en furent la bande sonore, Fight Club, Trains­po­ting, The Big Lebows­ki, Ame­ri­can Beau­ty la mise en images. Au milieu des assem­blées et des blo­cages de cette année 2006, je ren­contre une bande de cyclistes qui s’a­musent, de nuit, à détour­ner ou détruire des pan­neaux publi­ci­taires. Leur truc m’en­thou­siasme tout de suite : il existe sur cette Terre des gens qui sortent des rails du bon­heur que me tra­çaient jusque-là famille, école, publi­ci­tés et poli­ti­ciens. Je trouve des gens et des mots avec les­quels for­mu­ler mes ques­tions, à défaut de tou­jours y répondre. J’adhère à une asso­cia­tion de jeunes éco­los, liber­taires sur les bords, qui refusent et cri­tiquent plus géné­ra­le­ment le nihi­lisme de la socié­té indus­trielle. C’est le moment de mes pre­mières manifs anti­nu­cléaires en Alle­magne, des manifs anti-OGM en Lozère, et des camps d’é­té entre éco­los che­ve­lus. On est entre 2006 et 2010.

[. . .]

SUITE ET FIN DE L’ARTICLE
https://www.partage-le.com/2019/10/23/du-nouveau-maccarthysme-en-milieu-radical-par-tomjo/


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article