RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Du rififi à Radio-Libertaire (suite) - nique les complotistes & lesantisémites

posté le 16/12/18 par https://florealanar.wordpress.com/2018/10/21/du-rififi-a-radio-libertaire-suite/ Mots-clés  antifa  médias 

Puisque certains commentateurs aiment les citations, en voici une : « J’ai horreur des gens dont les professions de foi libertaires naissent non point d’une analyse sociologique, mais de failles psychologiques secrètes. Si les jeunes reprochent, à juste titre, à certains disciples de Freud de chercher à les “ajuster” à une société malade, l’opération contraire par laquelle on veut ajuster la société à son psychisme malade ne me paraît pas une solution non plus. » (Romain Gary, Chien blanc, 1970.)

Le texte sur le rififi à Radio-Libertaire* m’a valu de subir une petite offensive de la part d’ardents insurgés de Poitou-Charentes à qui cette citation de Romain Gary est dédiée.

Dans leurs commentaires quasi identiques s’étale une logorrhée indigeste et parfois involontairement comique où se côtoient les barricades de mai 1937 à Barcelone, le CRIF, les soldats allemands désarmés flingués en 1945, les ministres de la CNT durant la guerre d’Espagne, la LICRA, Berneri et Staline, l’antifascisme comme arme du Capital, etc. Il ne manque quasiment que le fameux raton-laveur de Prévert dans cet inventaire. Mais le rapport au poète s’arrête là, hélas, car la prose de ces futurs héros de la guerre de classes relève plutôt de ce charabia gauchiste (ou rouge-brun) insupportable que ni vous ni moi n’employons jamais, même quand il nous arrive de perdre les pédales.

Mais, comme le dit un bon ami, espérons toutefois qu’en ces temps de protection des espèces menacées ces militants soient protégés d’une extinction dans le paysage militant. Ils nous manqueraient.

    • Une autre réaction, bien plus inquiétante à mon sens, révélatrice encore une fois de la confusion malsaine qui règne au sein de la grande fraternité « antisioniste », est venue d’un lecteur apparaissant sous le nom de « Ni-dieu-ni-maître » et qui, pour éviter de parler du sujet, s’est lancé avec une certaine suffisance dans un petit cours d’histoire quelque peu révisée sur la question israélo-palestinienne. Jouant les forts en thème, cet historien approximatif a cru bon de joindre à sa démonstration un certain nombre de liens internet censés appuyer son propos. Or, parmi ces liens, « Ni-dieu-ni-maître » n’a vu aucun inconvénient à glisser celui de « francephi », derrière lequel on trouve un certain Philippe Randa. Je vous laisse aller sur n’importe quel moteur de recherche pour vous faire une idée du personnage et de ce que propose son site… Autre lien proposé : celui de l’UPR, l’Union populaire républicaine du souverainiste François Asselineau, personnage légèrement sensible aux thèses conspirationnistes et que son « antisionisme » rend apparemment fréquentable aux yeux de ces « libertaires » qui ricanent à propos de qui voit de l’antisémitisme partout, quand eux n’en voient jamais nulle part. Pas gêné pour un sou d’étayer son raisonnement avec de telles références, ce guignol se permet en outre d’ironiser sur le niveau intellectuel supposé de ses contradicteurs, assimilés à des fans de TF1.

Mais ce n’est pas tout. En cliquant sur le nom de ce « Ni-dieu-ni-maître », on accède à son propre site internet, « Arbre à palabres ». Et là, on trouve quantité de liens vers l’émission « Ni dieu ni maître » de RL, ou des vidéos. Parmi ces liens, certains renvoient vers des conférences données à Paris par l’historien suisse Daniele Ganser. Des notes de bas de page permettent elles aussi d’aller vers d’autres liens, comme celui des éditions Demi-Lune. Je vous laisse à nouveau le soin de vous renseigner plus avant sur ce personnage et ces éditions, si vous n’avez pas trop peur de plonger dans le cloaque des souteneurs de thèses complotistes.


* Voir « Du rififi à Radio-Libertaire (où l’on reparle d’antisémitisme) ».
PS : merci aux anciens ou actuels animateurs de RL qui ont commenté mon article.

Précision : J’ai enlevé la conclusion initiale de cet article. Le blog du commentateur appelé « Ni dieu ni maître » ne relayant exclusivement que l’émission du même nom de Radio-Libertaire, j’ai donc pensé, par erreur, que ce commentateur et l’animateur de cette émission de RL était une seule et même personne. Je m’en excuse auprès dudit animateur.


posté le  par https://florealanar.wordpress.com/2018/10/21/du-rififi-a-radio-libertaire-suite/  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.