RSS articles
Français  |  Nederlands

Emir Kir ordonne l'expulsion du squat Gesù à Saint Josse

posté le 01/11/13 Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

Mise à jour du 8 novembre 2013 :

Le jeudi 31 octobre, Emir Kir, nouveau bourgmestre PS de Saint-Josse où le squat Gesù est installé depuis des années, prend un arrêté de police pour ordonner l’expulsion sous 24h du bâtiment.

Raisons invoquées : "insalubrité, dangers dans et autour du bâtiment, plaintes des riverains" etc. Cet arrêté impose au propriétaire des lieux avec qui une convention d’occupation avait pourtant été signée de murer (empêcher l’accès) les lieux ou, à défaut, le fera faire par la commune à ses frais.

Personnes concernées : plus de 200 occupant-e-s dont près de 80 enfants avaient trouvé refuge dans l’ancien couvent, bénéficiant du soutien d’associations marolliennes de lutte contre la pauvreté et de la défense d’un avocat médiatisé, G-H Beauthier. Pour partie, des jeunes sans pap’ en occupation temporaire dans la chambre d’un copain, d’autres depuis plusieurs années et en famille, enfants scolarisés localement et demandes de logement social. (Les listes d’attente, vous voyez ?)

Vendredi midi, les sympathisants du lieu et de son occupation sont bienvenu-e-s sur place. La fanfare y est déjà. La politique générale des occupant-e-s est simple : PAS D’EXPULSION SANS RELOGEMENT

Vendredi 12h15 conférence de presse, beaucoup de journalistes, suite aux nombreux reportages de journaux télé et radio d’hier soir. On annonce le report de l’expulsion.

Vendredi 01/11 à 20h, une Assemblée Générale est prévue sur place pour inviter à résister pacifiquement à l’expulsion, dans et autour du bâtiment.

  • aux personnes sur les lieux et "connectées", merci de poster en temps réel si problèmes sur place
  • un reportage de télé BXL sur les enjeux d’un risque d’expulsion sans solution de relogements, reportage diffusé en octobre dernier, avec promesses-avertissements du ministre du logement en Région bruxelloise, Christos Doulkeridis : "en cas d’expulsion, il en va de la responsabilité du bourgmestre d’assurer le relogement des occupants. Or, personne n’ignore qu’une telle solution miracle n’existe pas"
  • l’article d’alerte sur Indy BruXSel
  • l’émission de Radio Panik sur le film Gesùsquat et le débat sur les modalités d’une occupation dite autogérée (sept 2013)
  • le site du film GesùSquat qui relate une partie de l’organisation de la vie sur place (et "fait débat" chez les ancien-e-s occupant-e-s)

posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
624_341_65bd4180(...).jpg

Commentaires
  • 2 novembre 2013 13:36, par Mort au Parti Social-traitre

    Emir kir agit dans la même logique que les socialistes français qui déportent les roms pour leurs biens ... Que ce soient des politicards de gauche ou de droite, ils sont tous au service du droit de propriété des riches !

  • 2 novembre 2013 14:18, par OCCUPY GESU

    Bonjour,

    Aujourd’hui, samedi 2 novembre, un comité de soutien s’est formé avec des habitants et des associations. Le but est d’organiser la mobilisation pour empêcher l’expulsion et résister pacifiquement à celle-ci si elle a malgré tout lieu.

    Emir Kir refuse tout dialogue, il n’informe pas les occupants de ce qu’il va faire, quand aura lieu l’expulsion ni si des solutions de logement sont prévues.

    Les habitants sont dans un stress permanent. Il y a 124 adultes et 87 enfants dont plusieurs bébés.

    Les occupants demandent le retrait de la décision d’expulsion qui n’a plus lieu d’être puisque le Secrétaire d’Etat au logement a proposé sont soutien (par écrit et par voie médiatique) pour résoudre les problèmes de sécurité.

    C’était d’ailleurs grâce à ce soutien que le propriétaire avait accepté d’annuler sa procédure d’expulsion (28 octobre).

    Tous les jours, il y a une AG a 11h00 et ce soir un point d’information à 18h00.

    Info : Kadda : 0486/269.113.

    VENEZ ET/OU DIFFUSEZ.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.