RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 23 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 164 posté le  - Agenda
jeudi 26 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
samedi 28 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
lundi 30 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
jeudi 2 juin 2022
17h00 - Solidarity with anarchist prisoners protest posté le  - Agenda
18h00 - Projection "Auprès d’elle" posté le  - Agenda
samedi 4 juin 2022
14h00 - Dénationaliser l’école publique ? posté le  - Agenda
lundi 6 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Permanence autodéfense numérique posté le  - Agenda

1 | 2

[Expulsions] RASSEMBLEMENT DEVANT L’AMBASSADE DE GUINEE

posté le 05/05/13
lieu : Ambassade de Guinée
adresse : Boulevard Auguste Reyers 108, 1030 Bruxelles
Mots-clés  action  sans-papiers  solidarité 

Nous vous appelons à nous rejoindre à partir de 11h

La Belgique connaît ces derniers mois, une montée en flèche du nombre d’arrestations et d’emprisonnement des migrants avec des expulsions rapides (qui n’ont commis de crime que celui de vouloir chercher la protection, la liberté) parfois militarisées. Les personnes qui subissent cette chasse à l’homme n’ont et la dignité ici en Belgique après avoir fui un pays ravagé par la dictature, la guerre et la corruption.

Dernièrement et encore une nouvelle fois, Une trentaine de Guinéens ont été victimes d’une expulsion collective, et ce malgré les appels de différentes associations, d’ONG, qui dénoncent une expulsion arbitraire ainsi que la situation politique et sociale instable de la Guinée dont le gouvernement continue à réprimer toute tentative de protestation.

Nous dénonçons et condamnons avec la dernière énergie ces déportations collectives car pour nous il ne s’agit pas d’expulsion mais de déportation collective dans la mesure où il eu des personnes qui sont embarquées de manière très opaque avec des menottes dans un avion militaire à l’abri des regards.

Nous parlons de déportations collectives par ce qu’on a vraiment ciblé un groupe de personne qu’on renvoie dans un pays aussi instable que la Guinée là où il n’ya aucune garantie quant a leur devenir, nous voyons tous les jours des manifestations pacifique de l’opposition qui sont réprimées dans le sang. A titre illustratif le lendemain de l’arrivée des déportés en Guinée il ya eu une manifestation qui a été réprimer par les forces de l’ordre du régime dictatorial Guinéen un jeune homme de 16 ans tué par balle et plus de 5 cinq blessés grave.Dans un pays la où la politique de l’exclusion sont monnaie courante du pouvoir et les rivalités ethniques y sont instrumentalisées par le pouvoir en place.

Nous regrettons très fort en ce qui concerne le non-respect des accords de Vienne car actuellement la demande d’asile est devenu politique alors que cela devrait être avant tout humanitaire.

Les ministres concernés par le sujet ont effectués plusieurs visites dans différents pays subsahariens, afin de diffuser des messages dissuasifs envers des populations en danger qui auraient envie de venir demander refuge en Belgique. Des accords sécuritaires ont été signés, et selon des sources guinéennes de l’argent aurait circulé.

Nous déplorons le fait que notre gouvernement utilise notre argent pour appliquer une politique inhumaine et nous voulons condamner cette chasse aux personnes sans papiers et exiger des explications au gouvernement guinéen,( via son ambassade) quant au rôle qu’il a joué dans cette tragédie et surtout demander que d’autres alternatives soient mises en place, au lieu de cette collaboration répressive qui est loin d’être une solution humainement durable.

Qui seront les prochaines victimes de cette machine à expulsion ? Les marocains ? Les algériens ? D’autres nationalités sont dans le collimateur de Maggie De Block.

C’est pour cette raison, que cet appel s’adresse à tous les Migrants, avec et sans papiers et à tous les citoyens Belges qui refusent de léguer à leurs Enfants une terre ou les droits humains ne sont pas respectés, et ou la liberté est bafouée. Un pays sous l’emprise d’un climat répressif et sécuritaire.

Nous devons absolument, rendre notre indignation la plus visible possible, nous devons démontrer qu’il y a encore dans ce pays des gens qui refusent et contestent cette politique migratoire inhumaine et dégradante.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.