RSS articles
Français  |  Nederlands

Extrême droite, violence et armement

posté le 08/07/20 par Bruxelles Dévie Mots-clés  antifa 

On apprenait il y a peu qu’une vingtaine de belges liés à l’extrême droite ont suivi des entraînements paramilitaires en Ukraine. Alors que cette affaire a été portée au parlement, Koen Geens (Ministre de la Justice) semble prendre cette alerte à la légère, selon lui certains membres de Schild & Vrienden (mouvement de jeunesse nationaliste flamand) ont déjà pu participer à ce genre de camp d’entraînement à l’étranger (1).
L’année passée on était également surpris de découvrir que les jeunes du vlaams belang, premier parti flamand, durant leur université d’été apprenaient à tirer et s’entraînaient au flashball (2).

Cette inquiétante tendance générale de l’extrême droite à s’armer et à adhérer à des théories de plus en plus violentes, se constate à l’internationale. On observe également si pas un rapprochement, plutôt un ancrage profond de celle-ci dans la police et les armées et ceci avec une autonomie grandissante.
En Allemagne, une unité de l’armée de force spéciale va être dissoute pour le rapprochement de ses membres avec des mouvances d’extrême droite après avoir pris partiellement son autonomie (3). En france, on découvre par le biais d’enquêtes journalistiques différents échanges entre policiers, notamment ce fameux reportage arte ou l’on peut entendre les échanges entre 11 policier de Rouen (4). Lors de ces échanges on découvre des propos racistes, misogynes et homophobes nauséabonds, mais on découvre également que ces policiers d’extrême droite assumée, se prépare selon leur propos à une “guerre civile raciale” en s’armant de fusils d’assaut et autres grenades. Cette adhésion à ces théories est d’autant plus effrayante quand on sait que la moitié des policiers et militaires français votent à l’extrême droite (5).
Quand la police commet des violences racistes et qu’elle ne se trouve en aucun cas inquiétée par la justice, elle prouve elle aussi son autonomie. Le philosophe Michel Foucault disait déjà il a 20 ans que “La justice est au service de la police, historiquement et de fait institutionnellement”(6).

Il est donc plus que jamais nécessaire d’être extrêmement vigilant.e et de s’organiser contre la montée du fascisme et de son ancrages dans les institutions.


posté le  par Bruxelles Dévie  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • On pourrait en dire en autant de l’extrême gauche qui s’engage dans des milices nationalistes. Quand ces milices prennent le pouvoir elles font des nettoyages ethniques comme le FLN par exemple entre 1000.

  • 13 juillet 2020 19:17, par rep

    héhé en lisant le premier commentaire c’est clair qu’il faut "être extrêmement vigilant.e et de s’organiser contre la montée du fascisme et de son ancrages dans les institutions."
    le fascisme est présent dans tous les coins des institutions étatiques ....

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)