RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 27 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 169 posté le  - Agenda
mardi 28 juin 2022
19h30 - Soirée débat : quel avenir pour le quartier Midi ? posté le  - Agenda
jeudi 30 juin 2022
lundi 4 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
lundi 11 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

[Eye on Palestine] Genet à Chatila

posté le 06/03/14
lieu : KVS
adresse : Lakensestraat 146, 1000 Brussel
Mots-clés  médias  antimilitarisme  réflexion / analyse  projection / débat / concert 

Un film de Richard Dindo suivie d’un Q&A avec Leila Shahid

Docu | 95′ | 2000

1982 marque pour beaucoup de Palestiniens le début d’un cauchemar toujours présent. En septembre de cette année-là, des phalangistes libanais ont pris d’assaut les camps palestiniens de Sabra et Chatila et ils ont massacré un grand nombre de personnes de façon atroce. A cette époque, l’écrivain français Jean Genet (1910-1986) séjournait à Beyrouth, à proximité de ces camps. Après les massacres, il a passé quatre heures à Chatila et ce qu’il y a vu et entendu l’a marqué de manière indélébile. Un an plus tard, il s’est remis à écrire, après avoir arrêté pendant vingt ans. Un captif amoureux, dans lequel Genet décrit ses expériences avec les Palestiniens et leur combat pour la liberté, serait son dernier livre. L’auteur succombe au cancer pendant la correction des épreuves. Dans ce film, l’actrice Mounia marche dans les traces de Genet et reconstruit ainsi un épisode important de sa vie.

KVS


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.