RSS articles
Français  |  Nederlands

Face à l’état d’urgence, guerre sociale à outrance !

posté le 21/11/15 par Daniel Guérin Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  antimilitarisme 

L’austérité, ce n’est pas pour tout le monde, le gouvernement ultra-libéral aux relents racistes MR/NVA vient de débloquer 400 millions pour la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Mais bien sur, on est bien loin d’un de désarmement de la police* et d’un soutien aux révolutionnaires kurdes*.

L’état d’urgence à la belge c’est notamment l’annulation de nombreux évènements. Vendredi soir par exemple c’est une conférence sur la Syrie organisée par la formation Leon Lesoil et la LCR qui a été tout bonnement annulé et les participants menacés d’être embarqué par la police s’ils n’obéissaient pas.
Et en ce samedi 21 novembre le niveau d’alerte est porté au maximum... Conséquence : métros fermés, fouille de tous les sacs à la gare centrale, déploiement de militaires un peu partout dans la capitale, et surtout surflicage de populations déjà soumises à énormément de contrôle en temps normal. C’est ainsi qu’à peine quelques heures après l’attentat, plein de flics ont débarqué à Molenbeek et ont embarqué pas mal de jeunes qui trainaient sur une place. Mais ce n’est pas tout, deux jours après les flics ont par erreur défoncé les portes et retourné un appartement après avoir arrêté tous les occupants, une famille qui n’avaient rien demandé à personne. Résultat en plus du saccage ; canons sur la tempe du père, la mère extirpé d’une voiture de force, et les autres membres de la famille pointés par des armes, dont un enfant de 10 ans. Mais c’est loin d’être fini...
Depuis les attentats le contrôle aux frontières a été rétabli. Du coup un ami a été bloqué à la frontière française, pour quelle raison ? Sans doute délit de faciès car il a le malheur d’être arabe. Pour les flics il n’en faut pas plus... Et tout ça fait le jeu de l’extrême droite en renforçant les amalgames arabes=musulmans=terroristes.
On pourrait décrire pendant des heures toutes les mesures sécuritaires appliquées et tout ce que ça génèrent comme division au sein de la population en France comme en Belgique.. On sait surtout que ça va se traduire par la criminalisation et la répression sauvage des individus qui sortent des rangs que ce soit des manifestants sans papiers, des squatteurs ou des jeunes qui trainent (parce qu’ils n’ont pas les thunes pour se payer des loisirs de bourgeois). Mais également l’ostracisme grandissant envers l’islam et les musulmans, dans un contexte déjà moribond. Les actes racistes et xénophobes ne cessent de croitre en France. En Belgique, les islamophobes sont déjà au pouvoir...

Fichages généralisés, couvre-feu locaux, arrestations et perquisitions arbitraires, armement intensif des flics maintenant autorisé en civil pour le pays de la Liberté... Bref l’état a lâché ses chiens et les racistes de tous bords sont aux abois. Mais ne tombons pas dans ce faux dilemme (être pour l’Etat contre l’EI ou contre l’Etat et pour l’EI) encouragé par la presse nauséabonde.***
Le terreau du terrorisme c’est la misère. Pas l’islam. D’ailleurs les imams (et tous les curés) sont les meilleurs pacificateurs sociaux. Vous savez l’opium du peuple tout ça...
Et la misère est une des conditions d’existences de l’état. Et oui faut bien qu’il serve à contrôler les pauvres pour ne pas qu’ils s’attaquent aux riches et qu’ils rentrent bien dans les rangs des travailleurs dociles corvéables à merci. Alors qu’il soit Islamique ou Policier, l’état restera notre ennemi jusqu’à sa mort. Vive l’anarchie !

* « Non-lieu pour les flics qui ont tué Amadou Koumé. Sa mort dans un commissariat du 10e arrondissement, début mars, avait été cachée pendant 1 mois. Les flics avaient fait de fausses déclarations sur les circonstances de son décès. Un non-lieu vient pourtant d’être rendu. Un de plus pour un meurtre policier, dans un commissariat connu pour ses violences à répétition. » https://paris-luttes.info/non-lieu-pour-les-flics-qui-ont-4164
**Début octobre la Belgique a accueilli en grand pompe le président Turque Erdogan. Pourtant ce dernier est accusé avec de nombreuses preuves de soutien à l’EI dans sa volonté de briser les révolutionnaires kurdes. Ce soutien se traduit par les soins offerts aux blessés de l’EI, et les armes livrées à cette organisation par la Turquie.
*** « Les voix dissidentes sont-elles encore audibles ? Question que l’on peut légitimement se poser au regard de l’assaut mené par certains éditorialistes et chroniqueurs, depuis les attentats de vendredi soir, contre celles et ceux qui n’adhèrent pas pleinement à la rhétorique de « l’union nationale ». http://www.acrimed.org/Avec-nous-ou-avec-les-terroristes-les-editorialistes-faucons-sont-de-retour


posté le  par Daniel Guérin  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 22 novembre 2015 17:34, par Jean Dassonval

    De la page fb d’Anarchistes révolutionnaires :

    Bienvenue dans la France de l’"État d’Urgence" !

    Celle où toutes les perquisitions sont permises sans mandat. Où le RAID, équipé d’armes de guerres, est envoyé "assister" des huissiers pour expulser deux squats militants à Lille* (alors que la trêve hivernale est en vigueur) ; où 168 perquisitions sont menées la nuit du dimanche 15 au lundi 16 novembre dont une seule à Bobigny était liée à l’enquête sur les attentats du 13 novembre (perquisition menée sans succès)** ; où il est possible de ravager une mosquée d’Aubervilliers au prétexte d’une perquisitions dont les motivations sont encore extrêmement floues***.

    La dictature qui vient...

    http://www.lavoixdunord.fr/region/lille-le-raid-intervient-en-force-pour-deloger-des-squatteurs-ia19b0n3166055"

  • vlà pr l’état policier belge :

    « La liste complète des mesures :

    Effort budgétaire additionnel : 400 millions supplémentaires pour la sécurité et la lutte contre le terrorisme (en complément des 200 millions déjà consentis en 2015, des 40 millions prévus pour la sureté de l’Etat et des 100 millions libérés pour la Défense)
    Renforcement des contrôles policiers aux frontières.
    Déploiement de 520 militaires pour renforcer la sécurité.
    Révision du code d’instruction criminelle : Utilisation de méthodes particulières et de nouvelles technologie dans la recherche (empreintes vocales, élargissement des écoutes téléphoniques, contrôles supplémentaires du trafic d’armes).
    "Garde à vue" étendue à 72h (au lieu de 24h actuellement) dans le cadre des actes de terrorisme. Cela nécessitera une révision de l’article 12 de la Constitution.
    Perquisitions permises 24h sur 24h pour les infractions terroristes.
    Privation de liberté pour les foreign fighters. Concrètement cela signifie la prison pour les djihadistes qui reviennent en Belgique.
    Bracelet électronique pour les personnes fichées par les services d’analyse de la menace.
    PNR belge : cela passera par l’enregistrement des données de tous les passagers dans les transports (avions et trains à grande vitesse).
    Exclusion des prédicateurs de haine. Screening de tous les prédicateurs en vue d’assigner à résidence, de priver de liberté ou d’expulser ceux qui prêchent la haine.
    Démantèlement des lieux de culte non reconnus qui diffusent le djihadisme.
    Fin de l’anonymat pour les cartes de mobilophonie pré-payées.
    Plan Molenbeek : prévention et répression.
    Renforcement du screening pour l’accès aux emplois sensibles. »

    source : rtbf

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.