RSS articles
Français  |  Nederlands

Farid en grève de la faim et de la soif à la prison de Nivelles

posté le 05/12/13 Mots-clés  luttes sociales 

Au même moment qu’un procès est en cours contre trois gardiens et trois directeurs pour mauvais traitements et torture à l’encontre de Farid Bamouhammad (et des centaines d’autres détenus qui ont eu le malheur de tomber sur ces mêmes gardiens), la direction de la prison de Nivelles, le directeur général des prisons belges et la matonnerie essayent de jouer le tout pour le tout afin de briser en urgence la résistance de Farid. Après 8 mois au cachot de Nivelles, on lui a remis en section (isolé du reste de la population carcérale), mais en lui appliquant à nouveau le régime des entraves aux mains et aux pieds à chaque fois qu’il sort de la cellule. S’y rajoutent des vexations, des insultes et des petites mesquineries (comme déchirer le courrier devant ses yeux) de la part des gardiens.

Afin de mettre un terme à cette terrible situation, Farid a entamé une grève de la faim et de la soif depuis le mercredi 4 décembre. Ses revendications sont la fin de ce régime des entraves et un transfert immédiat.

Soulignons encore que toujours plus de prisonniers récalcitrants subissent des régimes spéciaux, que ce soit dans les modules d’enfer à Bruges ou à Lantin, dans les sections de sécurité renforcée comme à Ittre et Saint-Gilles. En plus, on assiste à la « nouvelle » politique de régimes individualisés afin de briser la résistance (isolement, supprimer les visites, entraves, vexations).

Nous appelons à la solidarité avec tous ceux qui se battent contre cette répression et les basses vengeances des directions pénitentiaires à l’encontre de ceux qui ne se laissent pas faire.

Plus d’informations sur www.lacavale.be


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.