RSS articles
Français  |  Nederlands

Festival « Tous les genres sont dans la culture » 16 novembre 2013 au 23 novembre 2013

posté le 15/11/13 par genres pluriels Mots-clés  antifa  projection / débat / concert 

Genres Pluriels, association de visibilisation et soutien des personnes transgenres, aux genres fluides et intersexes, a le plaisir d’annoncer la cinquième édition de son festival "Tous les genres sont dans la culture", du 16 au 23 novembre 2013.

Discriminations transphobes, pathologisation, stérilisation … et Loi belge

Cette année, à l’approche des élections, le festival portera une attention particulière aux discriminations et manquements aux Droits Humains encore portées par la Loi belge dite « relative à la transsexualité », mot banni par Genres Pluriels car faisant référence à la pathologie psychiatrique et se référant à quelque chose de sexuel quand les personnes trans* parlent d’identité. Il est impératif de porter à l’esprit de tous que la Belgique stérilise un groupe social !

Le programme du festival : conférences, ateliers, tables rondes, spectacles, ciné-débat, ...

Le 16 novembre, une série de conférences inaugurera le festival, axées sur les législations et les liens entre les militantismes. Nous recevrons Daniel Borillo, maître de conférence français qui s’est intéressé à une vision queer du droit de la famille ; Amnesty International qui nous rappellera pourquoi la loi actuelle de 2007, dite "Loi relative à la transsexualité", est une violation des droits humains ; ainsi que les Fat Positivity Belgium, avec lesquel.le.s Genres Pluriels débattra des rapprochements qui peuvent être pensés dans les luttes pour déstigmatiser les corps.

Le 17 novembre sera l’occasion d’une journée de rencontres intergénérationnelles. Un atelier Drag King dans lequel s’opérera une déconstruction des genres à travers les masculinités. L’après-midi sera rythmé par un atelier de tango queer, danse non binaire qui questionnera les rôles sociaux de genre. La journée sera clôturée par des projections de films réalisés par Lorenzzo, militant trans* argentin.

Une série de tables rondes aura lieu du 18 au 22 novembre

La table ronde « Droit et légisaltion » du 20 novembre sera organisée au Parlement Fédéral et sera le point d’orgue de ces moments de rencontres, d’échanges et d’informations. Le 20 novembre est le « Transgender Day of Remembrance », journée internationale de commémoration des personnes trans* tuées pour des raisons transphobes.
Elle sera l’occasion de rappeler que la "Loi belge relative à la transsexualité" de 2007 est transphobe et contraire aux Droits Humains : elle force les personnes trans* à la psychiatrisation de leurs identités et à la stérilisation pour la reconnaissance administrative de celle-ci. La transphobie a des conséquences catastrophiques, et la Belgique dans sa législation actuelle l’institutionnalise. Il est nécessaire que le pays respecte les principes d’Hammarberg et Jogjakarta émis par la Communauté Européenne.

Le 21 novembre, une projection de films suivi d’un débat permettra d’en savoir davantage sur les questions intersexes. Nestor, one woman show musical et poétique porté par un personnage androgyne nous offrira une performance à la suite de
cette activité.

Le 23 novembre, les Drag Kings de Bruxelles déboulonneront les genres, identités et expressions de genres à travers leur spectacle joué au Cercle des Voyageurs.

Toute la semaine, une exposition des artistes de et autour de Genres Pluriels se tiendra à la Maison Arc-en-Ciel de Bruxelles.

Programme complet/Contacts/Inscriptions

Site : http://festival.genrespluriels.be ; Mail : contact@genrespluriels.be ; GSM : 0485 517 280 Réservations vivement souhaitées pour toutes les activités

Au plaisir de tordre le cou avec vous aux clichés sur les trans* et intersexes
qui continuent de les stigmatiser au quotidien !


posté le  par genres pluriels  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.