RSS articles
Français  |  Nederlands

Food not bombs et violences policières

posté le 16/04/20 Mots-clés  libération animale  luttes sociales  sans-papiers  Liège 

Ce dimanche 12 avril, une intervention policière particulièrement violente a eu lieu lors de la distribution hebdomadaire de nourriture « Food not bombs », qui est un espace-temps où se réunissent des personnes pour la préparation et la distribution de nourriture gratuite à tout.e.s celleux qui en ont envie/besoin.

Depuis plusieurs années, « Food not bombs » offre un espace de solidarité et de liberté, non seulement pour la distribution de repas végan mais également un moment de partage et d’échange s’opposant aux dogmes capitalistes. Se réappropriant l’espace public comme lieu de vie et d’interaction, la distribution se déroule généralement sur l’esplanade St. Léonard.

Vu les conditions particulières liées aux COVID-19, le CC Kali a mis depuis 4 semaines à disposition ses locaux afin que les règles d’hygiène et de confinement puissent être respectées.

C’est donc en face de ce lieu que s’est déroulé l’altercation dimanche
dernier.

Alors que quelqu’un repartait avec sa nourriture, une autre personne venant manger blessée s’est présentée à l’un des bénévoles. Celui-ci est donc sorti du bâtiment pour lui fournir des matériaux de premier secours. C’est à ce moment précis que sont arrivés deux policiers à vélo, témoins du très court instant où les trois personnes étaient statiques.

Dans une confusion totale, et de rapidité déconcertante, les policiers ont violemment procédé à l’arrestation de deux personnes venues chercher à manger, dont une personne âgée, et les ont emmenés au poste. D’où ils ne sortiront que passé minuit.

Très vite, les policiers étaient presque une quinzaine, à noter que certains étaient armés de mitraillettes, mais très peu portaient des gants ou des masques.

Rien ne justifiait une intervention de cette ampleur, laissant les témoins et victimes choquées et en colère.

« Food not bombs » ne peut tolérer de telles dérives. En ces temps particuliers et difficiles, l’aide et le soutien aux personnes les plus vulnérables est indispensable. D’une part, de nombreuses personnes vivant à la rue se retrouvent sans aucune aide sociale, sans revenus (ne peuvent plus faire la manche), abandonnées dans des campements de fortune, invisibilisés. D’autre part, toutes les personnes ayant perdu leur emploi, se retrouvent dans une nouvelle précarité, sans aucun soutien d’un gouvernement indiscutablement défaillant.

Comme stipulé dans l’arrêté ministériel du 3 avril (modifiant celui du 23 mars) relatif au confinement, il est interdit de sortir de chez soi et de se trouver sur la voie publique et dans les lieux publics sauf pour (entre autres) « fournir l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables ». C’est ce que nous faisons et allons continuer à faire.

Nous appelons à la solidarité, que ce soit par le don de nourriture
d’origine végétale le samedi de 16h à 18h au CC Kali, ou votre présence au « Food not bombs ». N’hésitez pas à venir avec vos tups, masques et gants pour montrer que face à cette violence grotesque et arbitraire, nous ne nous laisserons pas faire !

Nous ne céderons pas au reigne de la peur et vous attendons ce dimanche 19 à partir de 18h, au CC Kali (Rue St. Thomas, 32), pour notre distribution habituelle.

Force et solidarité.

Des bénévoles de Food Not Bombs


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)