RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 8 mars 2021
14h30 - couverture radio de la journée 8 mars à Bruxelles ! posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
mercredi 10 mars 2021
samedi 13 mars 2021
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires
10h00 - Formation : « Medic tout terrain » posté le  - Agenda

Héritage(s) de Maïakovski

posté le 12/10/17
lieu : La Maison du Livre asbl
adresse : 28 rue de Rome, 1060 Saint-Gilles, Bruxelles

02/543.12.20
info@lamaisondulivre.be
Mots-clés  art  histoire / archive 

Vladimir Vladimirovitch Maïakovski, l’initiateur du futurisme russe, poète, dramaturge, affichiste, essayiste et comédien a fréquenté et agité toutes les avant-gardes européennes avant de se donner la mort en 1930, à 37 ans.
Il fut aussi bolchevik dès les premières heures et, malgré les vicissitudes encourues, il resta fidèle au parti. Au-delà du photogénique géant ténébreux, que reste-t-il de Maïakovski ? A-t-il des héritiers ? Quel poète se réclame encore de la révolution ou même d’un quelconque engagement ?

Avec :

Michel GHEUDE, écrivain, enseignant et journaliste, auteur e.a. de "La révolution n’est pas finie (éd. Espace de libertés), et d’une pièce sur Maïakovski, "Un chien mérite une mort de chien" (Actes Sud, 1983).
"(...)Maïakovski excède la révolution. Il est en avance sur elle. Il la dépasse. La bouleverse. Elle ne sera jamais à sa hauteur. Il aime ses fulgurances mais elle n’aura jamais assez de fulgurance à ses yeux. Plus vite. Plus joyeux. Plus nouveau. En avant toute ! La contre révolution est là depuis le premier moment de la révolution. Elle est son destin. Il le sait. Le vieux monde attend l’avenir, sûr de lui. Le prendre de vitesse, être mille ans en avance, seul le poète y parviendra. Invincible".

Antoine BOUTE est écrivain, poète sonore, essayiste et organisateur d’événements. Sa pratique repose fondamentalement sur le langage, ses limites et ses détournements. Il se présente comme un poète et performer qui "explore les impacts entre corps, langage et voix en usant de différents moyens et médias". Parmi les influences dont il se revendique figurent Isou, Tzara ou le futuriste russe Khlebnikov, inventeur du langage zaoum et autre précurseur des lettristes.

Une voix de femme pour faire sonner autrement "le tocsin des mots" du colossal Maïakovski ... Telle est la proposition d’Isabelle DUMONT qui donnera à entendre, dans l’intimité de la lecture, quelques poèmes fameux des premiers recueils, "Le nuage en pantalon" et "La flûte des vertèbres", dont les thèmes, les images et les rythmes ont révolutionné la poésie, ont célébré l’amour et rêvé un monde nouveau.

Philip MEERSMAN, organisateur d’événements au Pianofabriek, est performeur, poète visuel, coordinateur de festivals de slam ; il nous parlera de ses recherches universitaires sur l’histoire de la poésie visuelle et la poésie de la performance et illustrera son intervention par quelques lectures.

La rencontre sera animée par Carmelo VIRONE, écrivain et critique littéraire.

Paf : 4 €, 2.5 € étudiants et chômeurs, 1.25 € Article 27. Entrée libre pour les sans-papiers.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
vladimir_mayakov(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.