RSS articles
Français  |  Nederlands

INDY C’EST FINI, VIVE LES MEDIAS LIBRES !

posté le 24/06/22 par Indymedia Bruxsel Mots-clés  médias  luttes sociales 

"Indy c’est fini, et dire que c’était le site de ma première manif’..."

Après 12 ans d’activités, l’équipe d’Indymedia-Bruxelles a décidé de clôturer le site indymedia.bxl.org.

Lancé en 2010, un peu avant le camp Noborder, Indymedia-Bruxelles s’incrivait dans la longue histoire du réseau Indymedia mondial. Issu des mouvements altermondialistes de la toute fin des années 1990, ce réseau avait pour but de faire exister des médias activistes, autonomes et indépendants, où toustes pouvaient publier de l’information grâce au concept d’open publishing.

Durant ces 12 années d’existance, plus de 14.000 articles ont été publiés sur Indymedia-Bruxelles. On a ainsi pu y lire de nombreux articles à propos du mouvement No Border, des luttes paysannes, des luttes féministes ; sur la ZAD de Keelbeek et plus largement les luttes contre la maxi-prison de Haren, la loi anti-squat, les violences policières, les centres fermés ou la gentrification ; des appels à la solidarité avec les collectifs sans papiers, contre les déportations, avec les zapatistes ou le Rojava, plus récemment sur la ZAD d’Arlon... Pour toutes ces luttes locales et internationales, Indymedia-Bruxelles a été un relais et espère ainsi avoir contribué à les faire vivre et perdurer - car écrire à propos des luttes aura permit selon nous de les diffuser, de les alimenter, de les documenter mais aussi de les archiver, afin qu’elles ne soient pas oubliées.

En tant qu’outil des luttes, Indymedia-Bruxelles s’est aussi vu mettre des coups de pression, par l’intermédiaire de convocations policières pour accusations de diffamation ou en étant dans le collimateur de la Sûreté de l’Etat pour avoir relayé certains articles. Mais aujourd’hui, ce n’est pas une quelconque répression qui nous pousse à clôturer l’aventure, mais bien le manque d’énergie et de forces vives au sein du collectif. Depuis un bon moment, l’équipe de modération est réduite au minimum et n’est malheureusement plus assez motivée pour faire vivre le site.

On reste bien sûr convaincu-e-s de l’importance et de la force des médias libres, qui existent hors de la censure d’Etat et de celle des algorithmes des GAFAMS et des réseaux sociaux. Et comme documenter les luttes passées, c’est permettre la réémergence de nouvelles luttes, le site sera archivé prochainement et tous les articles resteront bien sûr consultables en ligne.

Alors merci. Merci à toutes les personnes qui ont pris part à l’aventure, que ce soit aujourd’hui ou hier, de près ou de loin, en publiant des articles, en annonçant les rassemblements, les manifestations et les soirées de solidarité, en transmettant les communiqués de lutte et les appels à soutien face à la repression, en écrivant des textes de réflexion et d’analyse, en participant à la modération, en fournissant un soutien technique, moral ou matériel... et en lisant tout ça !

Indy c’est fini... mais la lutte continue car, comme le dit le slogan, "la unica lucha que se pierde es la que se abandona !" Alors on vous invite à continuer vous informer et si possible à publier sur les autres plateformes de médias libres et engagés qui existent à Bruxelles et ailleurs ! On pense entre autre à Radar Squat ; Stuut ; Bruxelles Dévie ; Zin tv ; Démosphère ; Bruxelles brule-t-il ; Radio Panik 105.4 FM ; ; Radio Air Libre 87.7 FM...

Et pour finir, n’hésitez pas à alimenter les caisses d’autres projets collectifs qui soutiennent les luttes. On pense nottament aux outils de communication (comme la messagerie sécurisée Riseup, le réseau Framasoft ou le cloud coopératif Nubo) ou aux outils de financement des luttes (comme la fondation Marius Jacob).

A tout bientôt dans la rue !


posté le  par Indymedia Bruxsel  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
the-end.cleaned.(...).jpg

Commentaires
  • et mert
    Merci beaucoup pour tout le travail

  • Merci INDY,

    vous avez la classe, à bientôt dans les rues ouais

  • des censeurs et des antisémites friendly en moins c’est pas une grande perte

  • C’est finit là tout de suite ? Ou bien il reste quelques semaines de maintenance ? pour des évènements au moins, par exemple ?

  • 28 juin 23:13, par indy-bxl

    Indymedia sera encore accessible à la publication durant quelques semaines, puis le site sera gelé afin de pouvoir mettre en place des archives accessibles. D’ici là, n’hésitez pas à rajouter en commentaire vos liens vers d’autres sites d’info ou d’analyse politique militants qui pourraient être dans la continuité d’Indymedia !

  • Merci pour tout. Ce furent de belles années... Indy va me manquer
    (et les Mutu ne les remplacent pas efficacement)

  • Il manquerait quoi aux sites mutus pour être plus éfficaces tu penses ?
    Moi j’ai surtout peur que les médias militants s’explosent en plein de sites mal tenue à jour ou trop exaustifs, reliés finalement uniquement par des réseaux sociaux. Après c’est vrai qu’Indy était un peu désérté ou trop trollé, donc pas joyeux pour qui y débarquent sans être avertis.

  • 11 juillet 13:17, par anarcho-skinhead

    MËME SI CERTAIN ARTICLE étaient fatigant (pour ne dire rien de plus). Indy fut pour moi une source, dès plus importante. Jamais je ne fut censuré, cela ma permis d’agir, ect.

  • Les trolls nationalistes, antisémites, autoritaristes, sexistes vont devoir trouver d’autres lieu de propagande

  • Chapeau pour tout ce boulot, la décennie n’aurait pas été la même sans vous !

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

le site est archivé