RSS articles
Français  |  Nederlands

Il faut détruire le salariat et l'état - Adresse aux ouvriers d'ArcelorMittal

posté le 02/05/13 Mots-clés  action  luttes sociales 

Compagnons d’ArcelorMittal, vous avez lors de vos actions démontré une rage envers les exploiteurs du patronnat, de l’état et de ses larbins (flics et autres pourritures qui servent les intérêts des puissants). C’est pour cela que nous reconnaissons en vous des alliés objectifs de la guerre sociale, la guerre des exploiteurs contre les exploités. Cette guerre sans ligne de front définie et que les puissants voudraient bien voir disparaître au profit d’une guerre entre pauvres, d’une guerre entre sans-papiers et avec-papiers ( il est tellement simple de faire porter la chapeau de la misère à des boucs-émissaires plutôt que pointer les vrai responsables : le patronnat, l’état et le système capitaliste), d’une guerre entre chomeurs et travailleurs,...

La guerre sociale et la violence du système capitaliste peuvent sembler être des concepts très flou. Et pourtant... Cette violence est omniprésente ! En effet pour nous, le monopole de la violence légitime par la police qui matraque, gaz, humilie et tabasse c’est de la violence. Les millions de précaires qui galèrent au jour le jour c’est de la violence. Les travailleurs plongés dans la peur du chomage et maintenu dans un état d’esclavage moderne c’est de la violence. Les gens qui meurent de faim ou vivent sans-abris alors que d’autres se gavent de millions c’est de la violence.

Face à cette violence il nous semble légitime de répondre par l’action directe et le sabotage. Il nous semble aussi indispensable de ne pas s’enfermer dans une logique corporatiste et de tisser des liens, des affinités de luttes voir des amitiés entre travaileurs, chomeurs, jeunes de cités et autres pauvres.

L’abolition de l’état, du capitalisme et de l’esclavage salarial ( de nos jours plus besoins de chaines, les congés payés et la peur du chomage font très bien l’affaire) qui nous opressent, enferment, exploitent et écrasent nous semble indispensable pour enfin conquérir notre liberté. Et nous savons bien que nous ne l’obtiendrons pas en allant poser un papier dans urne (quel immense liberté que de pouvoir choisir son maitre...) mais bien en luttant.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.