RSS articles
Français  |  Nederlands

Je crachais sur l etat social

posté le 05/07/15 Mots-clés  répression / contrôle social 

Je crachais sur l etat social mais ici (quebec, montreal) de ce que j’ai vu il n y a pas de classe intermédiaire,,la misère côtoye la à fortune d une manière si évidente , si visible, qu en europe cela ne pourrais pas exister ou tout du moins d une manière plus cachée, plus insidieuse.
Je pensais que le pire était cette sournoiserie, qu une société où la misère serait si apparente aurait forcément provoquer une révolution.
Ici il n y a jamais eu de révolution et pourtant la misère est la, palpable, visible, à quelque centimetre littéralement des riches. Et pourtant combien de personne idéalisé ce modèle, ce pays, combien se disent que c’est un endroit où vivre heureux.
A côté d un riche, dans son ombre presque caché par la lumière des paillettes, il y a un pauvre, un miséreux, qu on ne voit que lorsque l on porte plus d importance à l humain qu a l argent.
Les gens ont l air aveuglé ou bien habitué ou pire indifférent. C est le règne du sport, de l individualisme à outrance, du mérite.
Pourtant les gens ne se sentent pas menacé par la pauvreté. J avancerais l hypothèse qu’elle est tellement contrôlé, sécurisé, fliquer, qu a la différence de l europe quand un pauvre vol, agresse, les gens se sentent tellement en sécurité que cela ne peut arriver qu on s en prenne à leur richesse.
Drôle de pays...
En europe, j ai été confronter à la misère mais c était "marginal", un monde à part exclu du système. Ici, j ai l impression. Qu elle est intégrer au système en fait partie sans que cela ne pose problème à personne.

"une femme me demande de l argent, je lui donnes. Ayant envie de lui parler et de partager un moment je lui propose de boire une bière. Elle refuse et me demande à la place si je ne voudrais pas un blowjob"

Ce n’est pas pour autant que l etat social est meilleur car il n est que la forme la plus évolué du contrôle social maintenant la paix entre les classes. Tout du moins, j ai arrêter de penser que la misère provoque irrémédiablement la révolution et le changement radical de notre société. Comme toujours tout dépend du lieu, de la culture et des situations concrète


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.