RSS articles
Français  |  Nederlands

Justice pour Mawda à Mons aussi

posté le 19/05/19 par R Mots-clés  antifa  luttes sociales  répression / contrôle social  sans-papiers  solidarité 

Ce samedi 18 mai 2019 à Mons, rassemblement en mémoire de Mawda, demande de "justice" et solidarité offusquée de ces événements, icebergs des politiques menées.

Nous sommes entouré.es de flics, ont-illes tellement peur de "nous" ? Et eux ont-illes honte d’appartenir à ceux et celles qui se complaisent à profiter des injonctions venant "d’en haut", entendez les gouvernant.e.s qui se permettent d’exiger des résultats pour prouver qu’illes luttent contre les "passeurs" ?
Sous prétexte d’une lutte contre des exploitants d’êtres humains, les gouvernant.e.s s’octroient le droit (ici il s’agit de Jan Jambon et son copain Theo Francken) de donner des ordres permettant ainsi à des policiers sans réflexion de tirer sur une camionnette, remplie d’occupant.e.s humains, hommes, femmes enfants. Quelles que soient les excuses nauséeuses échafaudées par la suite pour protéger les flics, nous ne sommes pas dupes ! Au-delà du drame humain vécu par une famille venue chercher la protection de pays dits "démocratiques", c’est l’ensemble de la machine qui répugne. D’ailleurs, le fait de venir manifester un soutien, un souvenir, une réprobation, une demande de comptes, le cortège se voit entouré de flics.... à gauche et à droite des marcheuses.eurs, illes se baladent, armé.es bien entendu, pour que faire ? Intimider ? marquer leur supériorité ? faire pression ? ... confirmation sans équivoque de la crainte qu’inspire un groupe de personnes venues faire preuve de solidarité et de réprobation, ces policiers semblent être les pions à rassurer les politicards de tous poils, incapables d’assumer leurs politiques de répression racistes contre lesquelles nous clamons notre désapprobation :
" Semira, Mawda, on n’oublie pas, on ne pardonne pas", "Semira, Mawda, assassinat d’état" : tout est dit !!
Grotesque et inquiétant aussi de constater que les autorités locales se disent scandalisées par un peu de peinture rouge sur les marches du palais de justice, il ne me revient pas les avoir entendues scandalisées par la mort d’une fillette de 2 ans tuée par balles policières ... No comment !{{}}


posté le  par R  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)