RSS articles
Français  |  Nederlands

L’Etat nous interdit la rue, nous manifestons sur le canal

posté le 21/06/20 par Matelos Mots-clés  répression / contrôle social  action 

L’Etat nous interdit la rue, nous manifestons sur le canal !

Ce dimanche à 14h, une manifestation nautique a eu lieu sur le canal de Bruxelles. Une trentaine de personnes a embarqué à bord d’une quinzaine de radeaux et d’embarcations. Des grimpeurs ont déployé également une banderole sous le pont sainctelette. L’action vise à dénoncer l’interdiction de manifester suite à la crise sanitaire et mettre en lumière les nombreuses luttes sociales qui ont animé le confinement.

Dans leur déclaration publique, les collectifs à l’initiative de l’action expliquent

"Aujourd’hui, nous occupons le canal de Bruxelles avec une quinzaine de radeaux pour reprendre l’espace de la contestation sociale et le droit de manifester qui nous a été retiré suite à la crise sanitaire.

Nous occupons le canal car nos gouvernants sont déterminés à relancer dès que possible tout ce qui empoisonne ce monde et nos vies . Nous ne voulons pas de ce retour à l’anormal. Cette énième crise révèle les dysfonctionnements d’un système qui ne profite qu’à une minorité. Se rassembler, réfléchir, s’organiser pour tendre vers plus de justice sociale et limiter le désastre écologique est un besoin essentiel aujourd’hui !

Nous occupons le canal pour soutenir l’ensemble des luttes pour l’émancipation collective et être inventif.ve.s quand à la manière d’exprimer notre mécontentement. Alors que le Conseil National de Sécurité fait rouvrir l’industrie, les commerces, les bars, les écoles, le secteur du tourisme, il laisse les sans-papiers sans réponse et il nous est toujours interdit de manifester... Nous n’allons pas attendre que le gouvernement daigne enfin nous donner la parole.

Nous occupons le canal pour affirmer notre solidarité avec les oubliés de la crise sanitaire (détenu.e.s, personnes âgées, migrant.e.s, SDF, précaires...), avec les travailleurs et travailleuses de 1ere ligne en lutte, pour la régularisation de tous les sans-papiers, pour des logements abordables, contre la loi anti-squat, pour la fin de l’impunité policière, contre le racisme d’Etat, contre le patriarcat, contre la marchandisation des soins de santé…Bref, pour un monde d’après radicalement différent, en rupture avec toutes les politiques menées jusqu’à présent.

Il nous appartient de construire ici et maintenant un futur écologique, féministe, anticapitaliste, social et décolonial.
Le temps de l’attente pour déconfiner nos colères est terminé."

Des collectifs bruxellois.


posté le  par Matelos  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
canal7.jpg
canal6.jpg
canal5.jpg
canal4.jpg
canal3.jpg
canal2.jpg
canal1.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)