L’amour et la merde - au sujet du sujet autiste

gepost op 27/10/16
lieu : La Maison du Livre asbl
adresse : 28 rue de Rome, 1060 Saint-Gilles, Bruxelles

02/543.12.20
info@lamaisondulivre.be
Trefwoorden  réflexion / analyse 

L’autisme, qui se manifeste très tôt chez le jeune enfant, affecte irrémédiablement sa communication verbale et non verbale, ainsi que ses comportements.
Les relations familiales - et sociales - en sont profondément marquées.
Comment appréhender ce trouble du développement, le réfléchir, l’accueillir, l’écrire ?

Deux livres seront au centre de cette rencontre : Robinson, récit de Laurent Demoulin (Gallimard, 2016) et Psy Fictions, Couleurs de transfert, de Mireille Nathan-Murat (L’Harmattan).

Robinson est un enfant autiste. Son père évoque son expérience de la paternité hors norme, où le quotidien (faire les courses, prendre le bain, se promener) devient une poésie épique, avec certaines scènes décrites dans leur violence et leur scatologie les plus crues : Robinson ne parle pas, ne se contient pas, il s’exprime dans les mêmes gestes sans cesse faits et refaits. A cette vie au présent, unique unité de temps comprise par l’enfant, le père répond par une attention de chaque instant. Il nous décrit ces micro-scènes avec une langue précise et maîtrisée.

Mathilde, la psychanalyste de Psy Fictions, Couleurs de transfert, vacille au bord de la retraite. Elle invente des personnages incarnant la variété de sa pratique des années 60 à nos jours : enthousiaste dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle, tourmentée par la tragédie des années sida et le retour du discours d’extrême droite. Les polémiques médiatiques quant à l’accueil en France des enfants autistes et leurs familles lui inspirent un récit de psychothérapie à plusieurs voix, rebondissant des drames du principe de précaution, à l’espoir d’un passage de relais avec l’appel du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Laurent DEMOULIN enseigne la littérature à l’Université de Liège. Il est l’auteur, e.a., de L’Hypocrisie pédagogique (Talus d’approche, 1999), de Filiation (Le Fram, 2001), Trop tard (Tétras Lyre, 2007, prix Marcel Thiry), Même mort (Le Fram, 2011), Ulysse Lumumba (Le Cormier, 2014).

Mireille NATHAN-MURAT a été Membre de la Société Psychanalytique de Paris, Membre du Collège de psychanalystes, cofondatrice d’Empreintes & Arts.
Elle a publié Poursuivi par la chance, de Marseille à Buchenwald, Mémoires partagées 1906-1996 (L’Harmattan, 1996) et Non lieu de la mémoire, la cassure d’Auschwitz (Bibliophane, 1990).

La rencontre sera animée par Jean-Pierre LEBRUN, psychiatre et psychanalyste, directeur de collection aux éditions Éres et ancien Président de l’association Lacanienne internationale. Il est l’auteur, E.A., de Un monde sans limite (Éres, 1997), L’Homme sans gravité. Jouir à tout prix (Denoel, 2002), livre d’entretien avec Charles MELMAN, Les couleurs de l’inceste (Denoel, 2013) et avec Nicole Malinconi, L’Altérité est dans la langue (Éres, 2015).

Entrée libre.


gepost op Waarschuw het moderatiecollectief over de publicatie van dit artikel. Artikel afdrukken
Lijst van de documenten die met dit artikel verbonden zijn
robinsonpsy.jpg

Commentaren

Waarschuwing commentaren

Reacties zijn bedoeld om de informatie in het artikel aan te vullen, argumenteren, maak dan een onderzoek of vragen om het onderwerp van de bijdrage. De persoonlijke adviezen dat er niets meer in het artikel niet kan worden beschouwd als een discussieforum niet voldoet aan de pre-cités.Tout commentaar doelstellingen niet voldoen aan deze doelstellingen, of in strijd met het redactionele regels worden definitief verwijderd Site .

Verbinding naar het redactionele beleid van het collectief

le site est archivé