RSS articles
Français  |  Nederlands

L’expulsion de la ZAD de Haren doit marquer le vrai début de cette lutte !

Ceci est une contribution à la lutte contre la maxi-prison de Haren et son monde. Pour des territoires et espaces de vie libres, en résistance, et créateurs « d’autres possibles ».

Ce matin, les forces du désordre sont venues foutre leur petit bordel sur la ZAD de Haren. Après la destruction totale des lieux de vie de copains-copines, quelques arrestations, quelques images pour la presse, l’info a tourné sur face de bouc et hop l’affaire était réglée ! Accompagnées de leur commissaire préféré en chef d’orchestre dont nous ne citerons pas le nom tellement ça lui ferait plaisir…Alors peut-importe l’échelon étatique d’où la décision est venue, ce qu’il faut comprendre c’est que ce moment marque le début de notre capacité à nous organiser collectivement au-delà de nos différences, pour faire face à la logique destructrice du capitalisme promue par l’État. Car nous sommes tous et toutes menacées par ce genre de projets nuisibles à la vie.

3 ans de lutte, 13 mois d’occupation, quelques perquisitions, quelques actions, quelques « papiers » ou « dépêches » dans la presse mainstream, quelques minutes à la radio, quelques lignes issue de quelques dizaines de communiqué de presse, quelques pages et articles dans la presse alternative, sans doute quelques écoutes téléphoniques et autres ignobles surveillances de la Sureté de l’État, quelques tentatives de division du mouvement…

Mais surtout des rencontres infinies sur la ZAD et en dehors, des affinités et ouvertures politiques inattendues, des clash et du conflit politique, des discussions, des complicités nouvelles, des assemblées, du vivre ensemble pas simple et souvent très riche. De la récup, un potager collectif, des légumes (surtout des patates !), de la réflexion sur les stratégies à adopter...des liens créés avec les harenois-es, des amis-es en France, Allemagne, Italie...des cabanes construites ci-et là (aujourd’hui détruites) dans ces quelques hectares de nature préservée du béton.

Des centaines de gens sont passées sur la ZAD durant cette période. De tous horizons. Partager une bouffe, un café, une discussion politique, un concert, une utopie, une partie de rigolade ou une embrouille, un contact avec les animaux de la ZAD, une autre vision de l’agriculture, une partie de potager, de la vie collective...et bien d’autres aspects et composantes de moments de lutte.

Ne soyons pas étonné-es par l’expulsion de ce matin. Elle était prévisible...et planifiée. Elle a sans doute surpris certain-e-s. Leur monde s’écroule on le savait déjà. Leur besoin de contrôle sur les humains et les ressources naturelles est sans limite...ça aussi on le savait. Si l’État n’a pas d’amis - hormis le capitalisme – la justice ne brille pas non plus par sa capacité à distinguer l’urgence démocratique, écologique et sociale de nos situations de vie. Allons-nous attendre « la fin de leur monde » pour en construire d’autres ?

Pour ceux qui s’attendaient à un scénario de répression « à la française » de ce qu’il se passe / s’est passé en France sur les ZAD de Roybon, NDDL, Sivens etc. il faudra repasser ! Ou pas…Car c’est aujourd’hui que nous devons collectivement augmenter le rapport de force et ne pas les laisser passer force. Car ils n’hésiteront pas. À nous bloquer, nous diviser, nous discréditer, nous faire peur.

Ils sont déterminés ? Nous aussi !
Même pas peur ! Nous ne nous battons pas uniquement contre la maxi-prison, mais aussi le monde qui va avec !! Nous ne les laisserons pas passer en force, menacer à terme notre souveraineté alimentaire, nous enfermer et contrôler toujours plus ! Organisons-nous ! Créons des comités de soutien à travers la Belgique, multiplions les actions directes, joyeuses ou subversives (ou les deux !) contre les « aménageurs » de vies de tous bords. Organisons des rassemblements. Plantons des patates sur d’autres terres/terrains menacées par le bétonnage. Et puis surtout pensons à ré-investir les lieux...Car seule l’occupation directe sur le terrain stoppera pratiquement sur le terrain leur délire d’un temps révolu !
À très vite dans la lutte...


posté le  par Une patate  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.