RSS articles
Français  |  Nederlands

LA CHASSE À L’EXILÉ.E EST OUVERTE À CALAIS : Darmanin en visite ce dimanche

posté le 15/07/20 par Lille Insurgée Mots-clés  répression / contrôle social  sans-papiers 

Sans doute l’opération anti-refugiée la plus violente depuis l’expulsion de "la jungle de Calais" de l’hiver 2016. Tout le monde est sous le choc : exilé.e.s, militants, bénévoles associatifs.

La cabane juridique explique :

« Ce vendredi 10 Juillet 2020 au matin, la préfecture du Pas de Calais a procédé à l’expulsion et à la destruction massive des campements de la zone industrielle des dunes, en outrepassant le mandat que lui avait donné le juge. La rumeur avait commencé à enfler la veille, d’une expulsion à venir. Une véritable chasse à l’homme s’est déployée pour tenter de faire disparaître les exilé.e.s en les emmenant de gré oude force dans des bus affrétés pour les amener vers une destination inconnue. »

« La police arrête tous les migrants qui s’approchent de la Jungle.
Qu’est ce que ça veut dire ? Je pensais qu’ils ne devaient prendre que les tentes, pas les gens. Pourquoi c’est comme ça ? » - demande de Mohammed, ressortissant Yéménite. (Le prénom a été changé).

Les affaires des personnes, les précieuses tentes, sacs de couchage, couvertures,
bois de chauffage et tout le matériel utile à la survie de ces hommes et ces femmes ont été sauvagement dérobées par une société de nettoyage.

Au total, plusieurs centaines de personnes ont été expulsées et près de 500 tentes auraient été saisies par les forces de l’ordre. Une vingtaine de personnes ont été incarcérées en centre de rétention administrative.
Les distributions alimentaires gérées par l’état ont été interrompues. Le message est clair. "Calais is finish".

Mis au courant la veille, nombre d’entre eux. elles espéraient que cette expulsion s’accompagnerait d’une régularisation ou au moins d’un effacement de leurs empreintes « Dublin » pour qu’ils puissent déposer une demande d’asile effective en France. Pour d’autres, cette expulsion n’est que l’expression majuscule d’un harcèlement qu’ils subissent au quotidien. Tous se retrouvent néanmoins sur une interrogation : « où sont les droits de l’Homme ? »

La traque s’est poursuivie ce samedi en début d’après midi avec plusieurs dizaines de compagnies de CRS, gendarmes mobiles, Bac.

Flash ball, a la main, gazeuse tendue et matériel anti-emeute pour terroriser les dernier.e.s habitant.e.s résistant.e.s à l’oppression.

Le courage et la révolte de certain.e.s habitant.e.s ont été impressionnantes, luttant jusqu’à la dernière minute face à la barbarie policière. Les pierres lancées par les réfugié.e.s n’ont pas pu faire face aux flash ball des flics. Mais la lutte pour la liberté sera toujours plus puissante que n’importe quelle arme du pouvoir.

Une pierre de Naplouse sera toujours plus lourde qu’un tavlor.

Cet acharnement survient sans hasard la veille d’une visite annoncée de notre nouveau ministre de l’intérieur, une semaine après le debut de sa nomination.

Darmanin n’aura pas attendu plus de quelques jours pour affirmer sa haine de l’étranger et son soutien aux forces de l’ordre, plus violent chaque jour avec les réfugié.e.s.

L’agresseur sexuel promu sera donc ce dimanche à Calais pour afficher publiquement sa xénophobie et provoquer les personnes exilées expulsées la veille de leurs lieu de vie.

Accueillons dignement ce représentant du racisme d’Etat à Calais. Montrons lui que la colère populaire saura hurler plus fort que les cris infâmes du fascisme gouvernemental.


posté le  par Lille Insurgée  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)