RSS articles
Français  |  Nederlands

La friche Josaphat : appel à idées (fr/nl)

posté le 13/05/14 par c/p mil Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

La gare Josaphat, vers un bien commun ?

La plateforme Commons Josaphat vient de lancer un appel à idées sur le devenir de la gare Josaphat, une friche de 24 hectares appartenant à la Région bruxelloise, et organise un débat politique.


COMMONS JOSAPHAT

Commons Josaphat est une plateforme autonome et libre de toute appartenance politique. Elle réunit des habitants, riverains ou citoyens militants, et des associations. Ce qui relie les acteurs de Commons Josaphat, c’est l’idée qu’il est possible de produire et de gérer notre ville en commun. Ce collectif s’organise de la manière la moins hiérarchisée possible. Chacun contribue à faire progresser cette intuition à partir de ses compétences, de ses envies et de ses capacités. Les actions et projets sont menés par des Groupes de Travail, lesquels se réunissent régulièrement en assemblée générale pour mettre en commun leurs avancées et définir une stratégie.

Les actions et projets sont multiples : occupation de la friche, relation avec les habitants et le voisinage, appel à idées citoyen, réalisation de maquette, ateliers divers, etc. Commons Josaphat a également répondu à l’Appel à projet “Quartier durables” de Bruxelles environnement.

Notre objectif est de parvenir avant juin 2014 à élaborer ensemble un cahier des charges alternatif pour le développement du quartier et à proposer une réponse parmi d’autres à ce cahier, une version qui décline ce que nous imaginons pour ce quartier, en inventant des biens communs.

LA FRICHE JOSAPHAT

A Schaerbeek, une friche appelée Josaphat est aujourd’hui complètement vide ! Cette réserve foncière, grande comme 32 terrains de foot, appartient à la Région Bruxelles-Capitale qui y projette actuellement un grand projet urbain.

Le groupe Commons Josaphat entend construire un autre projet pour cette friche qui s’inspire des pratiques des biens communs, motivé par des enjeux écologiques contemporains.

Nous entendons proposer aux pouvoirs publics une chemin concret pour construire les biens communs, pour donner un pouvoir décisionnel à l’ assemblée composée de toutes les personnes qui ont un enjeu dans ce futur quartier : les citoyens du quartier, ceux qui y vivront, ceux qui s’y baladeront, ceux qui y travailleront, ceux qui regarderons sa construction du balcon de leur fenêtre.

Il est évident qu’on ne peut faire abstraction des besoins régionaux lorsqu’on traite d’un tel espace. Il s’agit de 24 ha et de plus de 50 millions d’euros de valeur foncière. ll n’est pas permis de les gaspiller ! Nous ne pouvons pas ignorer que la gare Josaphat deviendra vraisemblablement une gare RER, faisant de la friche un nœud « international » entre aéroport, centre ville et quartiers européens.Nous tenons à être à la hauteur des défis posés par une ville-région qui devra accueillir 14 000 personnes à l’horizon 2020 et qui a l’un des plus bas taux d’emploi en Belgique.

Pour commencer une réflexion autour de ces défis, nous avons commencé à ‘imaginer un projet de ville qui se fonde sur les biens gérés en commun : le sol, l’eau, le végétal et la biodiversité, la production, l’espace public, l’habitat et le social, la mobilité, l’éducation, la culture, etc.

Nous n’avons pas d’accord à obtenir avant les élections. Par contre, avec nos initiatives pendant cette période nous apporterons notre contribution à la culture des Commons à Bruxelles et à l’affirmation d’un oublié droit à la ville !

Rejoignez Commons Josaphat pour imaginer, débattre et exercer activement notre droit à la ville !


COMMONS JOSAPHAT

Commons Josaphat is een autonoom platform zonder politieke banden. Het verenigt bewoners, militanten en verenigingen. Wat ons bindt is het idee dat onze stad bestuurd kan worden als een commons, een gemeengoed. Binnen onze groep vermeiden we zo veel mogelijk hiërarchische verhoudingen. Iedereen draagt bij wat hij of zij kan, vanuit haar eigen kennis, bekwaamheid en goesting.

De acties en projecten worden gedragen door werkgroepen en door een algemene vergadering waar alle vorderingen worden samen gelegd en waar de strategische beslissingen worden genomen. De acties kunnen alle kanten uit : het tijdelijk gebruik van de site, een ideeënoproep, een maquette, allerlei ateliers. Commons Josaphat heeft ook deelgenomen aan de projectoproep “Duurzame wijken” van Leefmilieu Brussel.

We willen samen, voor juni 2014, een alternatief lastenboek voor de ontwikkeling van deze buurt uitwerken, en zelf al een eerste ontwerp voorstellen, een ontwerp dat toont hoe wij ons de buurt verbeelden, door de commons her uit te vinden.

HET JOSAPHAT TERREIN

Een terrein in Schaarbeek, Josaphat genaamd, ligt vandaag volledig braak. Deze vastgoedreserve, 32 voetbalvelden groot, is eigendom van het Brussels Gewest, dat er een groot stadproject op wil realiseren. Zo’n buurt, in zo’n context, dan ligt speculatie op de loer. De groep Commons Josaphat wil een project uitdenken voor dit terrein dat geïnspireerd is door het idee van de Commons.

En dat wil zeggen ? Een paar politici en een handvol experts, hoe deskundig ze ook mogen zijn, kunnen nooit voldoende inzicht hebben om alleen te beslissen over de toekomst van 24 ha.

We wensen dat alle burgers die iets met het terrein te maken hebben mee kunnen beslissen : zij die in de buurt wonen, zij die er later zullen wonen, zij die er hun hond zullen uitlaten, zij die er zullen werken of er op uitkijken vanop het balkon.

We willen aan de overheid een voorstel doen voor de weg naar een invulling van het terrein. Daarvoor willen we beslissingsmacht geven aan een assemblee waarin iedereen die belang heeft bij de toekomst van Josaphat vertegenwoordigd is. Zo willen we het recht op de stad opeisen en bijdragen aan de cultuur van de commons in Brussel.

Om dat te bereiken hebben wij beslist dat we samen zullen nadenken over een stad waar alles wordt beheerd als een gemeenschappelijk goed : de aarde, het water, de biodiversiteit, de economie, de openbare ruimte, het sociale, de mobiliteit, de woningen, de opvoeding, de cultuur, en zo voort. Voor de verkiezingen zullen we hier geen akkoord over bekomen. Maar we kunnen er wel voor zorgen dat er, in de pre-electorale periode, over gedebatteerd wordt, en dat is al niet niets.

Vervoeg Commons Josaphat om na te denken, te dromen, te debatteren, te bezetten, om actief ons recht op de stad uit te oefenen, ons recht om te denken, om de wereld her uit te vinden !

Zodat morgen iedereen er toegang toe heeft !

http://commonsjosaphat.wordpress.com/


posté le  par c/p mil  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.