RSS articles
Français  |  Nederlands

La liberté d’expression dans le pays de l’apartheid

posté le 02/08/18 Mots-clés  antifa  médias 

L’illustrateur israélien Avi Katz a été sanctionné par un licenciement pour sa caricature cochonne des leaders nationaux. Lorsque les dirigeants politiques israéliens se réjouissent d’une nouvelle loi discriminante à grand renfort de selfies diffusés sur les réseaux sociaux, l’artiste n’a pas hésité à réinterpréter la scène à la sauce Orwell.

Le 19 juillet, le parlement israélien a adopté la loi consacrant le statut d’Israël en tant qu’État-nation juif. Seulement, cette dernière contient des points sensibles notamment concernant la langue arabe. L’hébreu sera dorénavant la seule langue officielle. La minorité arabe israélienne a fortement critiqué cette décision, la considérant discriminatoire et raciste.

Après l’adoption de cette loi, le député israélien Oren Hazan, membre du Likud, parti au pouvoir, a diffusé un selfie sur les réseaux sociaux. Il y pose avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres députés satisfaits de la séance et des résultats des votes.

Le caricaturiste Avi Katz s’est servi du cliché comme modèle pour leur tirer un portrait façon La Ferme des Animaux. Son dessin s’inspire d’une citation de l’œuvre de George Orwell, La Ferme des Animaux : « Tous les animaux sont semblables, mais certains sont plus égaux que d’autres ». L’illustration a été publiée dans le dernier Jerusalem Report, supplément du Jerusalem Post.

Cette publication a déclenché de vives réactions de soutien – autant que de colère –, ajoutant à la caricature le fait que le porc soit l’animal le plus rituellement impur du judaïsme. Après trois décennies au sein du bihebdomadaire, l’auteur aura tout bonnement été remercié.

« Avi Katz est un dessinateur qui travaillait comme pigiste au Jerusalem Post et conformément à des considérations éditoriales, il a été décidé de ne pas poursuivre la relation avec lui », explique le média dans un communiqué en hébreu rapporté par le Times of Israël.

And here, Israeli lawmakers taking selfies with the PM after passing the Jewish nation bill pic.twitter.com/vJ8WYI4phg
— Noa Landau (@noa_landau) July 19, 2018

Les réactions de soutien n’ont pas tardé à se multiplier sur les réseaux. L’auteur et traducteur Haim Watzman a notamment publié sa lettre de démission du Jerusalem Report, conséquence du licenciement de son ami et collègue : « À la suite du renvoi d’Avi Katz, je vous informe que je n’écrirai plus pour The Jerusalem Report. Je ne peux pas être associé à une publication qui remercie un membre du personnel simplement parce que son travail a dérangé certains lecteurs. »


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
37758493_1016059(...).jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.