RSS articles
Français  |  Nederlands
mardi 2 mars 2021
20h00 - Apéro-débat en ligne | Prison : le travail à la peine posté le  - Agenda
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

La prison pour les exilé.e.s......Nouvelle criminalisation...17/05/2019

posté le 14/05/19
lieu : Palais de Justice
adresse : Place Poelaert, Bruxelles
Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  sans-papiers  solidarité 

La prison pour les exilé.e.s......Nouvelle criminalisation...17/05/2019

Nous assistons a une nouvelle stratégie appliquée par notre système répressif pour arrêter le voyage d’exilé.e.s.

Ils sont plusieurs dizaines d’exilé.es ayant été enfermés ces dernières semaines dans diverses prisons du pays. Ils sont accusés de divers actes, souvent résumés par un « participation à organisation criminelle et traite d’êtres humains « 
Leur défense est rarement assurée comme elle devrait être : avocat commis d’office, barrière de la langue et absence d’interprète valable etc....
Plus de vingt ont été arrêtés ces jours ci, d’autres ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 18 mois de prison.
Leur voyage s’arrêtera là. Après leur passage en prison ils seront renvoyer vers leur pays en tant que « criminelles ».

Appel à soutien lors d’un de ces procès :

Ce vendredi 17 mai à 8:45 au palais de justice de Bruxelles, aura lieu le PROCÈS des amigrants arrêtés dans le cadre des perquisitions chez les hébergeuses le 7 octobre passé.

CONTRE TOUT ENFERMEMENT


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Beaucoup de fautes dans le texte.
    Corrections ici si vous le souhaitez : https://docs.google.com/document/d/166FEU9Rkbn89gbDzZ3cq7rMhieFCqh9lQLg-3nrfLq0/edit?usp=sharing

    BàV

    Franck

  • À l’auteur(e) de cet article, à tous qui le lisez :

    Bonjour,

    Si beaucoup de choses sont justes dans cet article, et dans l’espoir que vous y apporterez quelques corrections, je me permet de corriger certaines données car la communication est primordiale et, dans ce cas-ci pourrait se retourner contre ces jeunes hommes jugés vendredi.

    - Tout d’abord il s’agit ici de condamnations pour « Trafic d’êtres humains » et non de « Traite d’êtres humains ». Merci d’aller en lire les définitions, c’est fondamental et primordial : https://www.myria.be/fr/traite/traite-vs.-trafic-des-etres-humains-definitions-legales#Définition%20du%20trafic%20des%20êtres%20humains

    - Ces jeunes hommes ont été pris dans un terrible engrenage qui est le résultat de la politique migratoire de notre pays. (Voici un article qui vous éclairera grandement sur le sujet : https://legalworld.wolterskluwer.be/fr/nouvelles/domaine/droit-penal/trafic-des-etres-humains-confusion-entre-les-victimes-et-les-auteurs-de-l-infraction/

    - Tout ceci est véritablement délicat une fois que nos amis se retrouvent effectivement devant un juge après avoir, parfois, effectivement violé la loi, même si c’est pour leur survie ou pour atteindre le but ultime de leur périlleux voyage. Il est évident que cet engrenage et la politique migratoire de notre pays doivent être dénoncés, mais pour le bien de ces jeunes hommes et par respect pour le travail de défense de leurs avocats respectifs, nous vous prions de tout notre cœur de venir si vous le voulez les soutenir dans cette épreuve mais sans banderoles, avec calme et dignité, car nos amis emprisonnés depuis sept mois sont prêts à purger une peine juste par rapport aux faits, mais pas à purger une peine due au fait que nous énervions la justice par une communication incorrecte, une méconnaissance de notre sujet ou une attitude qui pourrait être déplacée par rapport à cette situation bien précise...

    Merci en tout cas pour vos soutiens et vos présences, importantes : comme dit la Cour européenne des droits de l’homme, votre présence « protège les justiciables contre une justice secrète échappant au contrôle du public ; elle constitue aussi l’un des moyens de préserver la confiance dans les cours et tribunaux ». Votre présence permet aux procès d’être équitables, comme ce doit être le cas dans une société démocratique.

    Dounia et Dominique, une partie des hébergeuses arrêtées et perquisitionnée le 7 octobre 2019 avec nos amis inculpés ce vendredi.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)