RSS articles
Français  |  Nederlands

La raison du plus fort

posté le 19/07/17 Mots-clés  antifa  Peuples natifs  répression / contrôle social 

"La raison du plus fort" : quand l’occupant tente de faire taire les Palestiniens qui luttent pour leurs droits

La situation d’Issa Amro est emblématique : responsable de l’organisation « Youth against settlements » - la jeunesse contre les colonies - à Hébron, il est une des figures de la résistance populaire palestinienne à l’occupation et à la colonisation particulièrement violente de sa ville. Il est poursuivi pour 18 chefs d’accusation parmi lesquelles l’incitation à la violence, un comble quand on sait que toute son action vise au contraire à la résistance pacifique et à la défense des droits de l’Homme. Il encourt dix ans de prison. Son procès a repris dimanche 9 juillet devant le tribunal militaire d’Ofer en Cisjordanie. Parmi ce qui lui est reproché : avoir scandé le slogan « 1, 2, 3, 4, l’occupation doit cesser » ce qui aurait d’après l’armée israélienne, contribué à un climat d’incitation à la violence ! Il est clair que le seul objet de ce procès est d’affirmer le pouvoir de l’armée d’occupation sur la population palestinienne et de tenter de museler tous ceux qui lui résistent par quelque moyen que ce soit.À l’issue de l’audience, Issa - qui ne reconnait aucune légitimité à ce tribunal ne répondant à aucun des standards de droit ou de justice - a déclaré que les charges retenues contre lui sont une tentative de l’empêcher de combattre pour la défense des droits humains et de s’adresser à son peuple.C’est bien de cela qu’il s’agit : l’administration militaire qui impose sa domination aux Palestiniens voudrait priver de leur liberté d’expression et de leur liberté de manifester ceux qui résistent et se battent pour le respect des droits de l’Homme. Emprisonnements arbitraires, assassinats, comparutions hors de propos, provocations en tout genre, punitions collectives, violence des colons ne viendront pas à bout de leur détermination : “One, two, three, four, occupation no more !” continuera de résonner en Palestine occupée malgré des tentatives vouées à l’échec de criminaliser la résistance populaire palestinienne.L’AFPS tient à adresser à Issa Amro et à ses compagnons son soutien indéfectible dans cette épreuve comme dans celles qu’ils ont déjà traversées. Une première victoire a été remportée à Hébron avec la reconnaissance par l’UNESCO de la ville comme patrimoine palestinien en péril. D’autres victoires viendront : la rue Shuhada doit être ouverte, la ville d’Hébron doit être libérée de l’occupation et de la colonisation."One, two, three, four, occupation no more !" - "1, 2, 3, 4, l’occupation doit cesser !"


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.