RSS articles
Français  |  Nederlands
mardi 17 mai 2022
jeudi 19 mai 2022
samedi 21 mai 2022
14h00 - Soirée de soutien/ steun avond 1ha pour/voor BXL posté le  - Agenda
lundi 23 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 164 posté le  - Agenda
jeudi 26 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
samedi 28 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
lundi 30 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
samedi 4 juin 2022
14h00 - Dénationaliser l’école publique ? posté le  - Agenda
lundi 6 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

1 | 2

La révolution sans attendre - Maria Nikiforova

posté le 08/10/14
lieu : Bibliothèque Acrata
adresse : Rue de la Grande Ile 32 , Bruxelles
Mots-clés  luttes sociales 

La révolution sans attendre

Discussion autour d’un livre sur la compagnonne Maria Nikiforova (1885-1919)

Après le coup d’Etat bolchévik de 1917 en Russie, des anarchistes ont tenté en ville comme à la campagne de défendre une vision anti-autoritaire de la révolution. A la tête d’un détachement autonome de gardes noirs en Ukraine, Maria Nikivorova a été confrontée comme Makhno un peu plus loin à de nombreuses forces contre-révolutionnaires en même temps qu’au nouveau pouvoir.
A l’occasion de la présentation du livre « Maria Nikiforova, l’épopée d’une anarchiste à travers l’Ukraine (1885-1919) » (Mutines Séditions, septembre 2014) et de cette expérience historique, on pourrait aborder quelques questions : Quel prix ont payé ces compagnons en se coordonnant dans un « front commun » avec des groupes autoritaires ? Comment éviter de tomber dans le piège de « faire la guerre » au détriment d’ « approfondir la révolution » ?

Bien entendu, le livre sur Maria Nikiforova est disponible au local.

— -

Revolutie zonder afwachten

Discussie over een boek over de kameradin Maria Nikiforova (1885-1919)

Na de bolsjevistische staatsgreep van 1917 in Rusland probeerden anarchisten zowel in de steden als op het platteland om een antiautoritaire opvatting van de revolutie te verdedigen. Aan het hoofd van een autonome eenheid van zwarte wachten in de Oekraïne werd Maria Nikiforova, net zoals Makhno een beetje verderop, geconfronteerd met talrijke contrarevolutionaire krachten en de nieuwe macht.
Naar aanleiding van de voorstelling van het boek “Maria Nikiforova, l’épopée d’une anarchiste à travers l’Ukraine (1885-1919)” (Mutines Séditions, september 2014) en deze historische ervaring zouden we enkele kwesties kunnen aansnijden : welke prijs hebben deze kameraden betaald door zich te coördineren in een “eenheidsfront” met autoritaire groepen ? Hoe kan je vermijden om in de val te trappen van “oorlog te voeren” ten nadele van het “uitdiepen van de revolutie” ?

Het boek is uiteraard verkrijgbaar in het lokaal.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.