RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Le 5 mars, nous serons le bloc violet et noir !

posté le 29/02/16
lieu : Place Marcel Broodthaers (gare du midi, sortie Fonsny) Bruxelles
chardombrageuses@riseup.net
Mots-clés  féminisme 

Si le 8 mars devait être un jour de fête, ce ne serait sûrement pas celle de « la Femme » dont la société capitaliste et patriarcale entend nous imposer l’image ! Ce samedi 5 mars aura lieu une manifestation non-mixte, sans mecs cis, pour rappeler que les luttes féministes contre la domination patriarcale sont passées mais aussi à venir. Marcher ensemble entre meufs, gouines et trans, c’est reprendre la rue, se réapproprier cet espace dont nous sommes encore souvent exclues, pour se sentir plus fortes et crier notre haine des rapports de pouvoir.

Selon nous, lutter contre les rapports de pouvoir et pour l’émancipation des meufs, gouines, trans prend son sens dans une perspective anarchiste. C’est pour cela que nous voulons proposer à toutes celles qui le veulent de se retrouver dans un bloc violet et noir, féministe et anarchiste, pour trouver notre place dans cette manifestation et faire entendre nos propres revendications.

Nous pensons que pour être libres, les meufs, gouines et trans doivent pouvoir s’auto-organiser, sans institutions ni partis politiques, mais dans des groupes affinitaires choisis, qui utilisent les modes d’actions qui leur conviennent, aussi divers soient-ils. Ni les grands médias, ni un Etat (quel qu’il soit) ne sont d’aucune utilité dans les luttes féministes, car le pouvoir et les dominations vont de pair. Or l’Etat a pour vocation de perpétuer des formes de pouvoir à tous niveaux. Ses différentes instances continuent d’entraver nos choix de vie, creusent les inégalités, favorisent les hiérarchies et valorisent une conception biologique des identités plutôt que le dépassement du genre socialement construit. La domination masculine se cache (très mal) à tous les niveaux de cette société, autant chez les bourgeois, les flics, dans le système politique, judiciaire et carcéral que dans les quartiers populaires.

Notre anarchisme, notre féminisme, c’est refuser de hiérarchiser les oppressions et tenter de comprendre les articulations du pouvoir pour mieux lutter contre. Nous sommes solidaires des minorités opprimées et stigmatisées : sans-papiers-ères, racisé-e-s, trans, homo… (et la liste ne peut malheureusement pas être exhaustive). L’auto-défense est notre meilleure arme pour faire front à la diversité des oppressions étatique, raciste, homophobe et sexiste.

Nous invitons toutes celles qui se reconnaissent dans l’auto-organisation libertaire, antiautoritaire et anticapitaliste, à nous retrouver
- Mercredi 2 mars à 15h pour un atelier de création de banderoles et slogans (merci de nous contacter pour connaitre le lieu, chardombrageuses@riseup.net)
- Samedi 5 mars à 14h en violet et noir dans la manifestation, afin de faire entendre notre rage et nos désirs de liberté.

« Si on se retrouvait, frangines
On n’aurait pas perdu son temps
Unissant nos voix, j’imagine
Qu’on en dirait vingt fois autant
Et qu’on ferait changer les choses
Et je suppose, aussi, les gens
Et qu’on ferait changer les choses
Allez ! On ose
Il est grand temps ! »

Contre l’État et le patriarcat, riposte féministe et anarchiste !

chardombrageuses@riseup.net


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.