RSS articles
Français  |  Nederlands

« Les Bolchos et les anarchos ont-ils remis le peuple au boulot ? »

posté le 08/12/17 Mots-clés  antifa  antimilitarisme  histoire / archive 

"après juillet 1936, à Barcelone l’Etat ne fut pas aboli et une partie de la CNT et de la FAI appela à abandon du projet communiste libertaire. Les mois suivants, la CNT et l’UGT procédèrent à un début de rationalisation et de modernisation de l’appareil industriel barcelonais, où le salariat régnait toujours. Le salaire aux pièces qui avait été aboli au cours de l’été 1936 fut rétabli début 1937 par ces mêmes syndicats, et l’on ne parla même plus de salaire unique pour tout le monde. En janvier 1937, le ministre « anarchiste » de l’industrie Joan Peiró soutint que le nivellement des salaires allait contre le principe libertaire et syndicaliste « à chacun selon son travail » : « Le technicien a bien plus de besoins [que l’ouvrier ordinaire]. Il est nécessaire qu’il soit dûment récompensé. »" http://gimenologues.org/spip.php?article755

"« Qui ne travaille pas ne mange pas », telle est la règle fondamentale, la règle première, essentielle que peuvent appliquer et qu’appliqueront les Soviets de députés ouvriers, quand ils accéderont au pouvoir." (Lénine) http://gimenologues.org/spip.php?article758


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.