RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Les expulsions de migrants les plus importantes à Calais annoncées début Avril

CONTACT PRESSE :
0033 7 54 41 71 47
solidaritecontrelesexpulsions@gmail.com

Les expulsions de migrants les plus importantes à Calais annoncées début Avril

Des renforts CRS vont venir à Calais début avril pour ce qui s’annonce comme l’expulsion de migrants la plus massive qu’ait connu la ville.

Depuis la fermeture du centre de la Croix-Rouge de Sangatte en 2002, les migrants tentant de rejoindre le Royaume-Uni ont fait leurs propres habitations de fortune dans et autour de la ville.

Cela a donné lieu à un harcèlement policier régulier et soutenu, se soldant par des expulsions violentes. Actuellement, il y a six camps - ou jungles – connus, une usine et une maison squattées, accueillant au total environ 1 200 personnes, venant principalement du Soudan, d’Afghanistan, de Syrie, d’Érythrée et d’Éthiopie.

Les autorités ont informé les habitants des jungles et squats qu’ils doivent « déménager » sur un site qui est une ancienne décharge, fait de zones humides et situé à environ 7 km en dehors de Calais (note 1), ou faire face à des expulsions forcées une fois de plus. Peu d’entre eux considèrent cela comme un choix. Le site lui-même manque de toute installation pour la vie quotidienne, et va créer un ghetto de personnes qui, actuellement, vivent dans leurs propres communautés organisées. Cette perspective soulève ainsi des craintes parmi eux de conflits entre communautés. D’autre part, cela va déplacer les migrants dans une zone hors de la ville contrôlée par la mafia. Ce nouveau campement apparaît donc comme une étape supplémentaire vers l’apartheid des migrants hors de la ville et hors de la vue, au cœur de l’Europe.

Les résidents des camps et squats, ainsi que les associations et groupes de solidarité avec les migrants sont opposés à ces expulsions.

Notes des rédacteurs :
1. Le site est à proximité d’un nouveau centre de jour, connu sous le nom de « Jules Ferry ». Ce centre, dont l’ouverture est annoncée pour le 11 avril, regroupera des services existants (alimentation avec un repas fournit par jour, des douches, des installations pour recharger les téléphones portables, des informations sur l’asile et l’aide au retour et potentiellement un service médical). La distribution des repas a commencé en janvier, environ 500 personnes s’y rendent actuellement. Le 26 mars les personnes résidents dans la maison pour les femmes migrantes et leurs enfants - environ 40 personnes - ont été déplacées vers le centre.
2. Pour plus d’information sur les expulsions et les raisons de s’y opposer : https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/page/2/ https://passeursdhospitalites.wordpress.com/
3. Il y aura un point de rencontre à Calais le (date)
4. Certaines personnes vivant dans les camps sont disponibles pour des interviews et peuvent être contactés via le (numéro).


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
calais_loc_light(...).jpg
jules_light.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.