Les prisons : une bombe à retardement ?

posté le 18/02/16
lieu : UPJB
adresse : 61, rue de la Victoire, Saint-Gilles

02.537.82.45
info@upjb.be
Mots-clés  répression / contrôle social  projection / débat / concert 

Les prisons : une bombe à retardement ?

CONFÉRENCE-DÉBAT AVEC
MARIE-HÉLÈNE RABIER ET DAN KAMINSKI

Vendredi 19 février - 20h15 à l’UPJB
Rue de la Victoire 61
1060 Bruxelles

Marie-Hélène Rabier a travaillé comme journaliste à la RTBF. Elle est actuellement bénévole dans les prisons bruxelloises. Visiteuse à la prison de St-Gilles, elle est également commissaire de surveillance aux prisons de Forest-Berkendael. Commissaire de surveillance ? Une fonction méconnue, et une mission citoyenne dont elle nous entretiendra.

Dan Kaminski est professeur à l’école de criminologie de l’UCL

Selon la loi, la prison, à travers la privation de liberté, a pour but la réinsertion des personnes qui ont commis des délits. Elle est très loin de remplir cette mission en Belgique, pays régulièrement condamné par les instances internationales pour violations graves des droits fondamentaux de la personne.

Introduction : Lucy Grauman

PAF : 6€, 4€ pour les membres, tarif réduit : 2€


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.