RSS articles
Français  |  Nederlands

Les vandales sont à l'oeuvre

posté le 24/02/14 par Avenue du Port Mots-clés  action  luttes sociales  alternatives  économie  luttes environnementales 

(Ci-après, retranscription d’un appel à sauver les pavés de l’avenue du Port à Bxl… où les enjeux sont autant politiques que, disons, les prisons ou les sans papiers, car cela concerne des choix de société. Ne nous laissons plus entuber par tous ces politiques à la solde du Grand Capital !)

Une mobilisation importante a pu sauver les 300 platanes de l’avenue du Port.
Maintenant le lobby anti-pavés s’attaque à ce monument historique, au lieu de le restaurer.
Madame GROUWELS a introduit sa nouvelle demande de permis d’urbanisme, la recette est simple : tout asphalter.
Vous pouvez arrêter ce vandalisme, en réagissant auprès de la Commission de Concertation CommissionConcertation.Urbanisme@brucity.be
Date limite : vendredi 28 février 2014.
La Commission de concertation entendra vos remarques le mardi 11 mars 2014, au Centre Administratif de la Ville de Bruxelles, boulevard Anspach, 6, 1000 Bruxelles, 12°étage, local 36.
Plus de détails : http://www.bruxelles.be/artdet.cfm?id=4843&agendaid=4096
Venez nombreux pour empêcher cette infamie !
Visitez le site www.avenueduport.be pour trouver le commentaire détaillé (Bouton vert CLASSEMENT DE L’AVENUE DU PORT).


posté le  par Avenue du Port  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.