RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

[Liège] CafeZ : Fête de la récolte

posté le 22/06/13
lieu : Casa Nicaragua
adresse : 23 rue Pierreuse, Liège
Mots-clés  alternatives  Mexique  Liège 

Cher(e)s souscripteurs, souscriptrices, cher(e)s sympathisant(e)s,

Comme chaque année depuis 7 ans, nous vous convions en cette fin de juin à
notre Fête de la Récolte.

Cette édition sera marquée par la rencontre avec Miguel Escobar,
philosophe et pédagogue zapatiste. Nous aurons l’occasion de le rencontrer
lors de tables rondes qui se dérouleront le matin. Il donnera également
une conférence en soirée

LA LUTTE SOCIALE EST-ELLE POSSIBLE DANS LA SALLE DE COURS ?
De Paulo Freire au mouvement zapatiste
(« Pédagogie Érotique » de la lutte)

Vous pourrez retirer votre souscription à partir de 16h.

La fête de la récolte, à la casanica rue Pierreuse 23 à 4000 Liège ce
samedi 29 juin.

Une information plus détaillée arrivera très (très) prochainement, mais
réservez dores et déjà la date !

Pour celles et ceux qui ne pourront venir, plusieurs permanences se
dérouleront dans la première moitié du mois de juillet

Salutations rebelles,


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • CAFEZ

    RENCONTRE ET FÊTE DE LA RÉCOLTE 2013

    Le groupe CafeZ vous invite à une journée de rencontre et de discussion
    sur « l’éducation », qui aura lieu le samedi 29 juin 2013, à la Casa
    Nicaragua, 23, rue Pierreuse, à Liège.

    Cela fait huit ans que nous avons fondé le groupe CafeZ dans l’idée de
    créer un réseau de distribution de café produit par des coopératives
    zapatistes du Chiapas. C’est pour nous une manière de faire connaître la
    lutte des communautés indiennes au Mexique et de chercher le moyen pour
    consolider nos propres autonomies.

    Après avoir réfléchi, il y a trois ans, sur le commerce équitable, il nous
    a semblé important d’approfondir le thème de l’éducation, reflet et
    fondement de toute société. Dans leur recherche d’autonomie, les
    zapatistes ont créé leurs propres écoles. Ils ne sont pas les seuls parmi
    les indigènes du Mexique à s’intéresser à la question. En ce moment même,
    par exemple, un colloque sur une alternative à l’université a lieu à
    Ixhuatan (Mexique), tandis que plusieurs communautés essaient de mettre
    sur pied leur propre université – ou pluriversité – populaire. Ici même
    l’école et le système educatif sont mis en question. Où en sont les
    réflexions et les expériences sur les pratiques éducative ? Nous vous
    invitons à venir en parler avec nous. Nous compterons sur la présence de
    Miguel Escobar, philosophe et pédagogue mexicain, pour nous accompagner
    dans cette réflexion.

    ************************
    Programme de la journée
    ************************

    *10 h 30* Accueil et café de bienvenue, rebelle et zapatiste.

    *11 h* Table ronde 1 - Expériences alternatives (ou non) en éducation

    Face à un système éducatif qui forme l’individu afin qu’il soit partie
    prenante de la productivité, du rendement et de la consommation, que
    proposons-nous ? À l’intérieur de ce système, plusieurs réalités existent,
    mais elles sont occultées, rejetées, en vue de formater les individus et
    de les intégrer. Quelles expériences avons-nous eues de cette diversité ?
    Avons-nous connaissance d’expériences autres, de réponses autres à des
    réalités autres ? Quels sont leurs apports ? Leurs limites ?

    *13 h* dîner - Sandwiches préparés par Les Oiseaux s’entêtent

    *14 h* Table ronde 2 - De la pratique à la théorie : réflexions, désirs,
    projets

    Peut-on agir sur la société par l’éducation ? Dans quelle mesure
    l’éducation est-elle assujettie à la société ? Comment éduquer à
    l’émancipation sans être soi-même émancipé ? Et qu’est-ce que
    l’émancipation ? De quelles armes avons-nous besoin pour vivre dans ce
    monde ? Comment les acquérir ? Comment comprendre ce monde et le
    critiquer ? L’éducation se limite-t-elle au système éducatif ?
    L’apprentissage se borne-t-il à l’école ? En quoi la vie sociale
    contribue-t-elle à l’éducation et à l’apprentissage ? Comment articuler
    apprentissage, école et vie sociale ?

    *16 h* Pause café et distribution du café aux souscripteurs

    *18 h* Conférence débat de Miguel Escobar Guerrero, philosophe et
    pédagogue mexicain, professeur à l’Université nationale autonome de Mexico
    et élève de Paulo Freire :

    La lutte sociale est-elle possible dans la salle de cours ?
    De Paulo Freire au mouvement zapatiste
    (La « pédagogie érotique » de la lutte)

    « Les processus éducatifs peuvent être porteurs de rêves et d’utopies
    contraires à l’imposition du capitalisme sauvage qui gouverne aujourd’hui
    le monde et qui a consolidé le pouvoir de thanatos. Nous proposons ici
    une pédagogie érotique pour prononcer le monde aux côtés de ceux qui ne
    sont « personne », des oubliéEs de l’histoire, considéréEs aujourd’hui
    comme « les dommages collatéraux » de la globalisation néolibérale. Cette
    proposition éducative, loin d’être neutre, est directive et revendique le
    rôle d’une autorité collective qui se construise sur un « apprendre à
    commander en obéissant », dans une praxis qui se réapproprie la pratique
    et la
    théorie. » Miguel Escobar Guerrero

    *20 h* Souper préparé par les Oiseaux s’entêtent.
    Échanges et musique, pour finir en gaieté.

    Au plaisir de vous rencontrer,
    salutations rebelles,

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.