RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 12 avril 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 106 posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires
10h00 - Formation : « Medic tout terrain » posté le  - Agenda
samedi 1er mai 2021
00h00 - TOU•TE•S AU 1ER MAI FÉMINISTE ET RÉVOLUTIONNAIRE ! posté le  - Agenda
00h00 - Dans la rue pour le 1er Mai révolutionnaire 2021 ! posté le  - Agenda

Manifestation de soutien aux sans-papiers

posté le 26/11/13 par Comité de soutien
-
Mots-clés  action  No Border  sans-papiers 

Depuis des mois, la lutte des Afghans démontre l’hypocrisie de la politique belge en terme d’immigration. Alors que la Belgique fait la guerre en Afghanistan, elle réprime aussi brutalement le mouvement des Afghans et les expulse.

La criminalisation et la répression brutale exercée à l’encontre du mouvement des afghans et de leurs soutiens n’est qu’un exemple parmi d’autre de cette politique. Le dernier acte de celle-ci a été le déploiement de force disproportionné utilisé par les autorités pour expulser violemment les familles de sans-papiers qui occupaient le couvent Gesù.

Di Rupo, Milquet, ... tous se cachent derrière Maggie De Block mais ils sont tous responsables. Cependant, la politique migratoire et la répression ne sont pas seulement l’apanage de la politique belge, mais bien d’une politique européenne. Actuellement, un nouveau mur va être érigé à la frontière turque et bulgare. Afin de « protéger l’Europe de ses migrants ».C’est le troisième en Europe !

Cette politique commune d’immigration, inhumaine et hypocrite, est utilisée par les gouvernements européens afin de nous diviser. En effet, les étrangers sont souvent pointés du doigt comme étant ceux qui viennent nous prendre « notre travail » et « profiter de la sécurité sociale ». Or, en rendant leur régularisation de plus en plus compliquée, sous couvert de « la lutte contre la fraude et l’immigration », le gouvernement ne réduit pas l’immigration. Elle sera toujours de plus en importante tant que les inégalités croissantes ne seront pas réglées à travers le monde.
Les personnes migrantes maintenues dans l’illégalité se voient obligées de travailler en noir pour survivre. Le gouvernement permet ainsi leur exploitation -dans les secteurs non délocalisables- ce qui tire les salaires et les conditions de travail vers le bas.

Plutôt que de s’attaquer aux vrais responsables de la crise, le gouvernement fait porter les conséquences de celle-ci à l’ensemble de la population en commençant par les migrants et les chômeurs.
Pourtant, avec et sans papiers, nous sommes tous victimes de la même politique : la politique néolibérale et austéritaire prônée par l’Union européenne.

Unissons-nous pour dire

Non à cette politique d’immigration
Non à l’Europe forteresse
Non à l’austérité
Et stop à la répression.

Avec et sans-papiers, nous exigeons un avenir meilleur !

Tous dans la rue ce 28 novembre !
Rendez-vous à 13h au Mont des Arts.

Les Comités de Soutien étudiants aux sans-papiers.


posté le  par Comité de soutien  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
asile.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.