RSS articles
Français  |  Nederlands
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
samedi 13 mars 2021
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Manifestation pour la libération de Biram Dah Abeid

posté le 09/08/18
lieu : Ambassade de Mauritanie
adresse : 1000 Bruxelles, Avenue de la Colombie 6
Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  action 

A la veille des élections où il est candidat, Biram Dah Abeid, le Président de l’IRA, est arrêté.
Les militants de l’IRA Belgique manifestent ce vendredi 10 août de 11h à 13h devant l’Ambassade de Mauritanie, 6 Avenue de la Colombie à 1000 Bruxelles.

Note d’information : Le leader antiesclavagiste, de nouveau séquestré

Le 7 août, très tôt, la police interpellait, chez lui, Biram Dah Abeid, prétendant, tête de liste nationale du parti Sawab, à la députation. Le motif de l’arrestation n’a pas été évoqué. Les agents précisaient juste que l’ordre venait « d’en haut ».

Cette soudaine privation de liberté coïncide, le même jour, à quelques heures près, avec la remise, par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), des actes de validation nominale des candidatures.

Depuis son retour des États Unis d’Amérique, le 1 aout 2018 Monsieur Biram Dah Abeid menait des activités de mobilisation populaires durant la nuit, dont le succès devait se traduire par un vote massif, en septembre prochain.

D’après des sources judiciaires, le leader de l’organisation non reconnue Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (Ira) serait poursuivi suite à la plainte d’un journaliste auquel l’opposait une vive polémique, depuis des semaines.

Le détenu, familier des prisons de Mauritanie, s’apprêtait à incarner, dans la future assemblée, l’alternative frontale, à la société et au pouvoir, tous deux produits de la domination selon la naissance. Militant des droits civiques, prix des Droits de l’Homme de l’Onu et champion de la lutte contre le racisme et l’extrémisme religieux en Mauritanie, Biram Dah Abeid risque, désormais, l’exclusion du jeu partisan.

Seule sa libération prompte et sans condition garantirait, au scrutin, crédibilité et transparence. Biram Dah Abeid reste insusceptible de commettre un délit de fuite, n’ayant jamais tenté d’échapper à l’injonction légale même quand elle lui semblait sujette à caution.

Nouakchott, le 8 août 2018 La commission de communication


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
cp_arrestation_b(...).pdf

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.