RSS articles
Français  |  Nederlands

Michel Warschawski publie un nouveau livre et vient le défendre en tournée en France et en Belgique du 1er au 10 novembre

posté le 26/10/18 Mots-clés  antifa  histoire / archive  répression / contrôle social 

Michel Warschawski publie un nouveau livre Israël : chronique d’une catastrophe annoncée… et peut-être évitable (Syllepse, 104 p., 8 euros, préface de Jean Ziegler).

Michel Warschawski (Mikado) est un journaliste et militant pacifiste anticolonialiste israélien, cofondateur et président du Centre d’information alternative de Jérusalem

Michel Warschawski sera en France du 1er au 10 novembre.

Le jeudi 1er novembre, le Collectif 13 « Palestine en résistances » reçoit Michel à 18 h 30 au local de Solidaires, 29 Boulevard Longchamp, 13001, Marseille (Métro et tramway Réformés Canebière)

Le 2 novembre au matin, il participera à un débat sur le Moyen Orient à l’Université d’Automne de Ensemble ! au Cap d’Agde Hérault).

Le 4 novembre, il sera à Saint-Pons de Thomière (Hérault) pour une réunion publique.

Le 5 novembre, il sera à Bergerac, il sera reçu par le Maire de Bergerac à 15h30, signera son livre à la librairie « La Colline aux livres » de 18 à 19 h, assurera une réunion publique à l’initiative de Dordogne Palestine et de l’UJFP à 20h, salle de l’Orangerie.

Le 6 novembre il sera à Nantes.

Le 7 novembre il sera à Rennes, dans le cadre du mois de la Palestine à Rennes et de 2018 Le Temps de la Palestine.
Réunion publique organisée par un collectif d’associations dont l’AFPS Rennes et l’UJFP-Bretagne le 7 novembre à 20h30 à l’auditorium de la Maison Internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand

Le 8 novembre il sera à Bruxelles à l’invitation de l’Union des Progressistes Juifs de Belgique.

Le 9 novembre à 19 h, soirée organisée par Argenteuil Solidarité Palestine salle Saint-Just avec un film en hommage à Razan El Najjar en présence de ses parents venus de Gaza et un débat avec Michel Warschawski.

le 10 novembre il participera à un débat au CICP à Paris, 21 ter rue Voltaire, avec Eleonore Bronstein (De Colonizer) à l’initiative d l’UJFP.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
arton6750.jpg

Commentaires
  • Les réseaux conspirationnistes pro-islamistes présentent ceci

  • Israël : vers le fascisme

    Au cours des 45 dernieres annees j’ai participe a de tres nombreuses manifestations, de petits rassemblements faits de quelques irreductibles a des manifestations de masses ou nous etions plus de 100,000 ; des manifestations calmes, voire festives et des manifestations ou nous avions ete attaques par des groupes de droite voire par des passants. J’ai pris des coups, j’en ai rendus, et il m’est arrive, surtout quand j’avais des responsabilites, d’etre nerveux. Mais je ne me souviens pas avoir eu peur.

    Mobilise – en fait détenu en prison militaire pour avoir refuse de rejoindre mon unité qui devait aller au Liban – je n’ai pas participe, en 1983, a la manifestation ou a été assassine Emile Grunzweig, par contre j’ai été responsable du service d’ordre de la manifestation qui un mois plus tard, traverse Jerusalem pour commemorer cet assassinat. Nous y avons connu l’hostilite et la brutalite des passants, mais la non plus je n’ai pas eu peur, conscient que cette hostilite d’une partie des passants ne depasserait pas une certaine ligne rouge, qui pourtant avait ete transgressee un mois plus tot.

    Cette fois j’ai eu peur. Il y a quelques jours nous etions quelques centaines a manifester au centre ville de Jerusalem contre l’agression a Gaza, a l’appel des « Combattants pour la Paix », A une trentaine de metres de la, et separes par un impressionnant cordon de policiers, quelques dizaines de fascistes qui eructent leur haine ainsi que des slogans racistes. Nous sommes plusieurs centaines et eux que quelques dizaines et pourtant ils me font peur : lors de la dispersion, pourtant protégée par la police, je rentre chez moi en rasant les murs pour ne pas être identifie comme un de ces gauchistes qu’ils abhorrent.

    De retour a la maison, j’essaie d’identifier cette peur qui nous travaille, car je suis loin d’etre seul a la ressentir. Je realise en fait qu’Israel 2014 n’est plus seulement un Etat colonial qui occupe et reprime les Palestiniens, mais aussi un Etat fasciste, avec un ennemi interieur contre lequel il y a de la haine. La violence coloniale est passe a un degre superieur, comme l’a montre l’assassinat de Muhammad Abou Khdeir, brule vif (sic) par 3 colons ; a cette barbarie s’ajoute la haine envers ces Israeliens qui precisement refusent la haine envers l’autre.

    Si pendant des generations, le sentiment d’un « nous » israeliens transcendait les debats politiques et – a part quelques rares exceptions, comme les assassinats d’Emile Grunzweig puis de Yitshak Rabin – empechaient que les divergences degenerent en violence meurtriere, nous sommes entres dans une periode nouvelle, un nouvel Israel. Cela ne s’est pas fait en un jour, et de meme que l’assassinat du Premier Ministre en 1995 a été precede d’une campagne de haine et de deligitimation menee en particulier par Benjamin Netanyahou, la violence actuelle est le resultat d’une fascisation du discours politique et des actes qu’il engendre : on ne compte plus le nombre de rassemblements de pacifistes et anti-colonialistes israeliens attaques par des nervis de droite.

    Les militants ont de plus en plus peur et hesitent a s’exprimer ou a manifester, et qu’est-ce que le fascisme si ce n’est semer la terreur pour desarmer ceux qu’il considere comme illegitimes ? Sur un arrière fond de racisme lâché et assumé, d’une nouvelle legislation discriminatoire envers la minorite palestinienne d’Israel , et d’un discours politique belliciste formate par l’ideologie du choc des civilisations, l’Etat hebreu est en train de sombrer dans le fascisme.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)