RSS articles
Français  |  Nederlands

Nous faire accepter l’inacceptable

posté le 06/11/20 par La santé en Lutte Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social 

A l’approche de la saturation des soins intensifs et des décisions difficiles qui en résulterait, un argumentaire cherchant faire accepter ces choix se développe. RTL s’en fait le relais dans un article (1) donnant l’impression que les soins intensifs sont une alternative parmi d’autres et qu’il n’est souvent pas nécessaire d’y avoir recours. Le média prépare ainsi l’opinion public à une évolution macabre de la crise sanitaire en minimisant l’impacte des choix politiques qui vont devoir être fait au vu de la saturation des hôpitaux. Rappelons que si saturation il y a aujourd’hui, c’est par manque de prévoyance, laxisme envers les employeurs (1), mauvaise gestion de la rentrée scolaire (2) et définancement du secteur de la Santé depuis des décennies.

Voici les arguments présents dans l’article de RTL Info :

- Argument 1 : On décide souvent de ne pas aller aux soins intensifs pour certain·e·s patient·e·s.
C’est vrai. Cela s’appelle le projet thérapeutique. Il a pour but de ne pas maintenir en vie quand ce n’est pas voulu. Il est décidé en accord avec le/la patient·e, en concertation avec la famille et les soignant·e·s connaissant bien la/le patient·e et en fonction des comorbidités. Cette décision est prise de manière posée et réfléchie et il est toujours possible, le moment venu, de revenir en arrière et de demander une hospitalisation aux soins intensifs.
Ce n’est pas du tout ce qui est prévu ici : un choix précipité, non-concerté, non-consenti et, surtout, obligatoire.

- Argument 2 : De toute façon, les soins intensifs ne sauvent pas tout le monde.
C’est vrai. Mais est-ce une raison suffisante pour ne pas essayer de soigner ceux qui voudrait continuer à vivre ?

- Argument 3 : Intuber des personnes âgées, c’est inhumain.
« Mettre une personne très âgée avec comorbidité sous respirateur pour ma part je dirais que c’est pratiquement un traitement inhumain » (3)
Ce choix dépend bien trop d’une personne à l’autre que pour qu’on puisse affirmer qu’à partir d’un certain âge, il est inhumain d’intuber. Cette affirmation est d’ailleurs étrange venu d’un membre du comité consultatif de Bioéthique de Belgique. Résoudre un problème en suivant une règle plutôt qu’en analysant une situation unique est bien loin de l’image que l’on se fait de la bioéthique.

En fait, il n’y a pas de solution, pas de règle à suivre. Aucun argumentaire ne peut justifier ce qu’il risque de se passer dans les services de soins intensifs. Tenter d’argumenter est même indécent.

Il n’y a aucune raison que nous acceptions ce qu’il va se passer. Ce sera une tragédie pour chacune des personnes pour lesquelles le personnel soignant sera obligé de faire le choix de ne pas intuber, dans la précipitation, sans discussion au préalable avec le patient, sans concertation avec la famille ou les soignants qui le.la connaissent, uniquement sur base d’un dossier médical, d’un âge.

Alors passez-nous les argumentaires qui justifieraient ce genre de pratique, nous n’en voulons pas. C’est injustifiable.

Il se passe aujourd’hui, aux soins intensifs, ce que le gouvernement précédent à choisit d’imposer aux maisons de repos lors de la première vague : une sélection. En limitant l’accès des résident.es des maisons de repos aux soins intensifs, le gouvernement Wilmès a créé une sélection et imposé des fins de vies. Aujourd’hui les maisons de repos sont moins touchées et les patient.es arrivent directement de chez eux à l’hôpital, difficile dans ces circonstances de faire une rétention en amont, la sélection se fait alors aux portes des soins intensifs...

Cette situation n’évoque en nous que de la colère envers les responsables qui savaient et n’ont rien fait. Nous ressentons également une grande empathie pour nos collègues qui vont devoir vivre ça au plus proche et pour les familles de celles et ceux qui vont payer de leur vies les choix mercantiles de nos dirigeants.


posté le  par La santé en Lutte  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 7 novembre 2020 23:06, par avec vous

    Merci pour ce témoignage de l’injustifiable... et pour publier sur indy ! c’est tellement mieux que facedebouc

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)