RSS articles
Français  |  Nederlands

Nouvel an : Bruxelles s’agite

posté le 03/01/21 par Bruxelles Dévie Mots-clés  art 

Les règles sanitaires étaient strictes en cette soirée de nouvel an : couvre-feu, interdiction d’inviter plus d’une personne chez soi, interdiction d’utiliser du matériel pyrotechnique, … Pourtant, la nuit n’a pas été si calme que cela. Nous dressons ici un bref bilan des informations que nous avons pu récolter ; si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les écrire dans les commentaires.

Au niveau des feux d’artifice, d’abord, les interdictions ont été bravées un peu partout. Un feu d’artifice a d’ailleurs été tiré devant la prison de Saint-Gilles, en solidarité avec les détenu·e·s. Les forces de l’ordre ont saisi 59 fois du matériel pyrotechnique dans Bruxelles, ainsi que des cocktails molotovs à Schaerbeek. Plusieurs soirées ont eu lieu ; 6 ont été arrêtées par la police. Rappelons que celle-ci avait exceptionnellement le droit de saisir le matériel son, les véhicules et les téléphones des participant·e·s.

Au total, on dénombre une vingtaine de véhicules incendiés à travers la capitale ; nous ne savons pas combien d’entre-eux appartenaient à la police. Du mobilier urbain a aussi brûlé dans différents endroits, mais nous n’avons pas de précision sur les chiffres. Les forces de l’ordre comptabilisent 184 arrestations administratives, 25 judiciaires, 84 amendes pour non-respect du couvre-feu et 55 pour non-respect de l’interdiction de rassemblement.

Le récit médiatique et policier explique que la nuit a été très calme et que les gens ont respecté les règles, surtout celle du couvre-feu. Pourtant, beaucoup de feux d’artifice ont été tirés dans la rue après 22h. Le dernier véhicule en feu a été constaté près de la Porte de Hal vers 3h du matin. S’il est vrai que la nuit a été moins agitée que l’année dernière, ou des émeutes avaient notamment secoué le centre de Bruxelles, on ne peut parler d’une nuit “calme”.

D’ailleurs, à la suite de ces évènements, la police a organisé un task force, chargé “d’identifier le plus d’émeutiers possible et de les poursuivre, et ce afin d’envoyer le message que de tels actes sont inacceptables et ne resteront pas impunis”. Un·e coordinateur·trice a été désigné·e dans chaque zone de police et pour la police fédérale.
Pour ce qui est du reste de la Belgique, 3 véhicules ont été brûlés à Liège. Deux personnes y ont été arrêtées administrativement pour “séjour illégal”. Une personne a été arrêtée judiciairement. A Anvers, on dénombre 30 arrestations administratives. Un certain nombre de personnes ont été interpellées à Malines, mais la police n’a pas encore donné de chiffre. Globalement, l’interdiction d’utiliser du matériel pyrotechnique a été enfreinte sur tout le territoire.

Nous vous souhaitons une belle année 2021.


posté le  par Bruxelles Dévie  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)