RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 21 mai 2022
14h00 - Soirée de soutien/ steun avond 1ha pour/voor BXL posté le  - Agenda
lundi 23 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 164 posté le  - Agenda
jeudi 26 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
samedi 28 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
lundi 30 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
samedi 4 juin 2022
14h00 - Dénationaliser l’école publique ? posté le  - Agenda
lundi 6 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Permanence autodéfense numérique posté le  - Agenda
lundi 13 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

1 | 2

Octobre 17, une révolution artistique et littéraire

posté le 27/10/17
lieu : La Maison du Livre asbl
adresse : 28 rue de Rome, 1060 Saint-Gilles, Bruxelles

02/543.12.20
info@lamaisondulivre.be
Mots-clés  art  histoire / archive 

L’émancipation du prolétariat et la violence nécessaire, les deux pôles de la politique culturelle du pouvoir bolchevik.

Dans la foulée du feuilleton musical qu’elle a écrit et co-réalisé pour Musiq3, Françoise NICE, historienne et journaliste, revisite pour nous les cinq premières années d’après 1917.
Une partie des artistes ont fui les tumultes, la famine, le typhus, les chaos de 1917, bientôt suivis par une guerre civile impitoyable.
Les artistes de l’avant-garde restés en Russie adhèrent à la politique culturelle que met en place le commissaire chargé de l’éducation Anatoli Lounatcharski.
Largement inexpérimenté, le pouvoir communiste fait appel aux artistes pour sortir les masses de l’analphabétisme et ouvrir des écoles.
Le mouvement du Proletkult accompagne la dynamique révolutionnaire. Des centaines de clubs d’artistes amateurs voient le jour, les trains de l’Agitprop sillonnent le pays. Des journaux sont fermés, la radio et le cinéma réorganisés au service de la révolution puis du parti communiste.
Rage, révolte, sectarismes, exaltation idéaliste coexistent.
Les oeuvres littéraires et musicales, les arts graphiques témoignent de ces bouleversements enthousiastes et sanglants des premières années de la Révolution.

Pour écouter le feuilleton "1917, la bande-son d’une révolution" :
www.rts.ch/play/radio/emission/1917-la-bande-son-dune-revolution

+ LES SOVIETS AU PAYS DE TINTIN : LES ÉCRIVAINS BELGES ET LA RÉVOLUTION

Paul Aron évoquera quelques réactions des écrivains belges après la révolution d’octobre.

+ Résultats du concours de textes "ET VOUS, RÉVOLUTIONNEZ-VOUS"

+ ENTONNONS ENSEMBLE DES CHANTS DE LA RÉVOLUTION

Alain LAPIOWER, chanteur et musicien, vous invite à entonner tous ensemble les chants les plus émouvants ou les plus significatifs de la révolution russe ... et quelques-unes de leurs diverses adaptations au 20ème siècle.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.