RSS articles
Français  |  Nederlands

On nous signale...

posté le 07/04/15 par pickpocket Mots-clés  répression / contrôle social 

Avertissement

Méfie-toi de tous ceux qui s’approchent, ne t’engage dans aucune conversation ni avec des inconnus ni avec des connus car on ne connaît jamais les gens ni leurs intentions.
Comme tu peux l’entendre dans nos haut-parleurs on nous signale la présence du Pickpocket toute les cinq minutes à tous les arrêts de la STIB en même temps. Il parvient donc à s’introduire simultanément dans tes poches, dans celles de ta voisine et dans le cartable de tes enfants tout en couvrant les 19 communes de Bruxelles.
Ce qui l’intéresse ? Portes-feuilles, téléphones, tablettes, rouges à lèvres, crayons de couleurs, gommes qui sentent la fraise, tampax, godemichets, boules de Geisha, viagra, complexes vitaminés, boites à tartines, déodorants et antidépresseurs.
Il se déguise en vielle femme, en jeune sportif, en barbu bienveillant, en sale clodo, en pd, en gouine, en musulmane enceinte ou en étranger. Il peut aussi être au même instant ton gamin et ton père.
Ouvre donc grand tes yeux, tais-toi et marche (mais signale tout comportement suspect aux autorités).

STIB


posté le  par pickpocket  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 11 avril 2015 19:57, par F

    et tu sais quoi ? au même moment tu auras leur signalement dans les gares ; c’est-ti pas magique tout ça ?
    il y a même un numéro de téléphone pour te faciliter le signalement "suspect" !

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.