RSS articles
Français  |  Nederlands

PERSONNE ne sortira de l’EURO, ni de l’Union Européenne, d’ailleurs !

posté le 03/07/15 par d'huile Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  économie  solidarité  Grèce 

Puisque personne n’y est jamais entrée.

Les institutions européennes, la BCE, la commission, etc’, sont entrées dans nos vies, dans nos villes, dans nos corps.

Elles ont colonisé des territoires.

Ce sont des forces d’occupations, qui se surimposent, avec peu ou prou de connivences, à d’autres.

L’enjeu n’est dès lors pas que "la Grèce" en sorte ou non, qu’elle "quitte le navire" accablée de divers reproches de nationalisme, d’irresponsabilité et autres régressions.
L’enjeu est que certaines personnes en Grèce parviennent à tenir tête et foutre dehors ces raclures troïkistes, à refuser leur chantage et à mettre fin aux opérations de contrôle, de rétorsion et de mise au pas que sont les mécanismes économiques et — donc — politiques regroupés sous le vocable "LA DETTE".
Et que nous puissions leur apporter autant de soutien qu’il nous sera possible.

Habitant Bruxelles, ville massivement colonisée et occupée par l’UE, cette question nous est aussi directement adressée.

À la veille d’une offensive aussi dévastatrice que le TTIP, d’où que nous combattions, gardons à l’esprit ceci :

« U.E. DEHORS ! »

Et clamons-le assez fort pour que des échos en parviennent en Grèce, tout comme dans le reste du monde.


posté le  par d'huile  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.