RSS articles
Français  |  Nederlands
vendredi 26 février 2021
15h00 - Rassemblement Une Seule Solution : La Régularisation ! posté le  - Agenda
dimanche 28 février 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
13h30 - Balade technopolice : cartographions la surveillance ! posté le  - Agenda
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
dimanche 25 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 2 commentaires

[Panam] Débat - Pourquoi je suis athée

posté le 05/01/17 par -
lieu : Lbrairie
adresse : 23 rue Voltaire, XIe, m° Rue des Boulets, Paris
Mots-clés  antifa 

Présentation-débat en présence de l’un des préfaciers, Marieme Helie Lucas, de l’un des postfaciers, Ahmedur Rashid Chowdhury et de l’éditeur dès 19h45 dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets).

Le mercredi 11 janvier 2017 à 20h00

Suite à la sortie des premières livres des éditions L’Asymétrie, la maison d’édition reçoit en janvier 2017 en France les préfaciers du livre Pourquoi Je suis athée, écrit par Bhagat Singh.

Exécuté à 24 ans en raison de ses activités de déstabilisation du régime colonial, il est devenu une icône importante du radicalisme politique indien.
Marieme Hélie Lucas, est une sociologue algérienne, fondatrice et ex-coordinatrice internationale du réseau de solidarité féministe WLUML (Women Living Under Muslim Laws) et du réseau international Secularism Is a Women’s Issue.
Raihan Abir est éditeur. Il est le cofondateur du site de libres penseurs bangladais-es Mukto-Mona (Libre pensée) qui publie des articles tant en anglais qu’en bengali. Il continue d’écrire depuis son exil au Canada.
Ahmedur Rashid Chowdhury dit Tutul (Éditions Suddhashar) a survécu à une attaque dans sa propre maison d’édition. Il vit en exil en Norvège et envisage de développer Shuddhashar comme une organisation internationale défendant tous les blogueurs, écrivains et éditeurs. Il vient de recevoir le prix d’éditeur de l’année 2016, décerné par l’association des éditeurs américains.

POURQUOI JE SUIS ATHEE

  • Baghat Singh
    Ce texte écrit en prison en 1930 par celui qu’on a appelé le Che Guevara indien, le révolutionnaire Bhagat Singh, constitue un brûlot malmenant à la fois les religions, les castes et le colonialisme. Encore très diffusé aujourd’hui en Inde, il exerce une influence toujours déterminante sur les luttes contre tous les fanatismes, notamment celles des blogueurs, éditeurs et libres penseurs d’Asie et du monde arabe. Les bénéfices tirés de la vente de ce livre seront reversés au site Internet Mukto Mona (Libre Pensée) qui héberge les blogs de plusieurs athées Bengladais.
  • Tutul, de son vrai nom Ahmedur Rashid Chowdhury est éditeur. Il est aussi un survivant. Le 31 octobre 2015 deux éditeurs laïques sont visés dans une attaque coordonnée à Dacca ; à la maison d’édition Jagriti, Faisal Arefin Dipon est tué. Chez les éditeurs Shuddashar, le propriétaire, Tutul, est très violemment frappé à coups de machette à la tête et au cou puis visé par des tirs de pistolet. Mais Tutul a survécu.

Il a d’abord publié un magazine appelé Shuddhashar en 1989. Plus tard, ses amis et lui ont commencé à publier des livres. Très vite, la maison d’édition du même nom a commencé à devenir bien connue au Bangladesh. L’objectif était de libérer les gens de la superstition religieuse et de la bigoterie sociale. Et leurs très nombreuses publications ont accompagné et stimulé l’énorme changement en termes de libre pensée et d’émancipation culturelle et sociale au Bangladesh ces dix dernières années.

Il envisage de développer Shuddhashar comme une organisation internationale défendant tous les blogueurs, écrivains et éditeurs dont les vies sont en danger ou mises à prix à travers le monde.

Il a reçu en 2016 le prix PEN international du courage.

  • Sociologue franco-algérienne, Marième Hélie Lucas mène de nombreux combats pour les droits des femmes et l’autonomie. Elle est la fondatrice et ex-coordinatrice internationale du réseau de solidarité WLUML (Women Living Under Muslim Laws). De même, elle est à l’origine du réseau international Secularism Is a Women’s Issue, qu’elle coordonne également.Retour ligne automatique
    Son dernier livre, bientôt traduit en français, The Struggle for Secularism in Europe and North America : Women From Migrant Descent Facing the Rise of Fundamentalism, issu du dossier 30-31 de la plateforme internationale WLUML, 2011.

http://www.wluml.org/
https://siawi.org/


posté le  par -  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.