RSS articles
Français  |  Nederlands

Pegida lance un appel à des manifestations européennes le week-end des 6-7 février

posté le 28/01/16 Mots-clés  luttes sociales  sans-papiers  antifa 

Pegida lance un appel à des manifestations européennes le week-end des 6-7 février.

Depuis quelques temps, sous l’impulsion de Tommy Robinson [1], Pegida [2] essaye de se coordonner pour organiser des manifestations communes au niveau européen ces 6 et 7 février.
Plusieurs groupes locaux de Pegida ont décidé de lancer des manifestations, cela dans plusieurs pays et parfois plusieurs villes. Selon leurs dires, les pays suivants seraient concernés : Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Espagne, France, Hollande, Pologne, Portugal, Slovaquie, Suisse et Tchéquie,…
En Belgique, Lionel Baland de Pegida Liège avait annoncé le 12 janvier avoir fait des demandes d’autorisation dans les communes de Liège (pour le 6 février) et Verviers (pour le 7 février). Le même jour, il annonçait ces manifestations au rassemblement de Duisbourg, en Allemagne où il était orateur. Si à l’heure actuelle le rassemblement de Verviers a été interdit par l’administration communale en se basant sur l’avis de la police, il n’y a pas encore de réponse au niveau de la ville de Liège bien qu’un précédent rassemblement fut déjà interdit [3] également sur l’avis de la police.

Qui se cache derrière le slogan « Pegida » en Belgique. On peut distinguer trois groupes distincts : Pegida Liège, Pegida Wallonie-Bruxelles, Pegida Vlaanderen.

Commençons par Pegida Liège car c’est celui qui nous est le plus proche géographiquement : initialement crée par Lionel Baland et soutenu par deux autres groupes, le Parti des Pensionnés de Edward (Joseph de son vrai prénom) Franz et Agir Ensemble, sorte de cartel politique entre lui et Alain Overmeire avant que ce dernier ne reprenne le groupe facebook rien que pour lui même. Ce dallas [4] version islamophobe a entraîné des ruptures, des disputes, beaucoup d’embrouillaminis surtout après la première tentative ratée de rassemblement à Liège qui se termina par une querelle des cheffaillons, ce dont nous ne nous plaindrons pas [5].

Pegida Liège se construit autour de la figure de Lionel Baland (davantage d’infos sur qui est ce liégeois et quel est son parcours dans la note de bas de page 2), il suit le mouvement Pegida depuis ses début en Allemagne. Il y est invité comme orateur à diverses occasions et dans diverses villes. Il s’est également rapproché de Pegida Vlaanderen (derrière lequel se trouve le Vlaams Belang), participe à leurs manifestations et les a invité à la manifestation à Aix-la-Chapelle. Lionel, c’est la face publique de Pegida Liège : il fait attention à sa communication (un mélange de consensus islamophobe avec beaucoup d’appel à l’émotion), reste dans l’informationnel objectif (tout en laissant sur son groupe les commentaires racistes, d’appel à la violence,… ), il demande des autorisations et fait savoir publiquement qu’il compte respecter les lois, tente de communiquer avec les élu.e.s locaux en appelant à la liberté d’expression et de manifestation et va même jusqu’à demander l’aide de la police pour assurer la sécurité des « patriotes » (une soixantaine de policiers était présente aux Guillemins lors du départ des troupes (maximum 10 fascistes) pour Aix-la-Chapelle). Il veille spécialement à avoir une démarche fort légaliste et citoyenniste tout en cherchant à reproduire le modèle allemand : rassemblement avec des orateurs du pays et de l’étranger (il est en lien avec un certain nombre de partis politiques d’extrême droite en Europe), régularité des actions, travail communicationnel fort avec la presse (c’est un ancien journaliste) que cette dernière, particulièrement Sudpresse, se dépêche de relayer etc...

Face à la stratégie actuelle de Pegida Liège, ces anciens soutiens ne sont pas contents de respecter les refus des administrations locales à leur présence. Dès lors le Parti des Pensionnés s’agite et veut reprendre le relais à Verviers en organisant une réunion privée dans un lieu sur place. La même tactique que lors du premier essai de rassemblement à Liège en novembre dernier puisqu’il avait également prévu une réunion secrète ce jour-là (à moins de 10 dans un café proche des Guillemins).
Tandis que du côté de « Agir ensemble » on invite à une manifestation Pegida Liège Belgique, le même jour et la même heure que Lionel Baland. Sur son événements facebook, on trouve surtout de la caricature d’extrêmes droites : des boneheads, des racistes assumés, des prêts à en découdre ou ceux qui veulent en découdre mais préfère se faire des migrants de Calais par exemple.

Derrière Pegida Wallonie-Bruxelles se trouve Pierre Renversez de l’association Nonali [6] . Si le ton est directement donné et bien moins consensuel que Pegida Liège – être islamophobe selon ses dires est preuve d’une bonne santé mentale – des liens commencent à se faire entre ces deux groupes après un début houleux. (Suite à des problèmes de culte du chef et recherche de gains politique personnels). Pierre Renversez ne cache ni son islamophobie – on peut lire sous sa plume que le voile permet aux musulmans de marquer le bétail entre « les femmes pures » et « les chiennes occidentales à agresser » - ni son arrivisme puisqu’il dit « J’ai relayé le mouvement PEGIDA en Belgique francophone, profitant ainsi de la publicité médiatique faite autour de cette organisation. Mais pour moi, c’est kif-kif : PEGIDA = NONALI avec le même but : STOPPER L’ISLAMISATION DE LA BELGIQUE ! » (Les majuscules c’est de lui...)
Nous nous en foutions relativement tant qu’il ne vivait qu’à travers le net mais là, il se sent grandir et donc veut exister pour de vrai. Il profite donc de l’appel de Pegida pour lancer un rassemblement contre la « Muslim expo » de Charleroi et la présence de Tariq Raman à cette expo. Rappelons que l’expo est un moment interculturel d’échange entre les différents cultures musulmanes et non musulmanes.

Pegida Vlaanderen : n’organise rien de son côté et appelle ses sympathisants à se rendre en masse à la manifestation du 6 février à Amsterdam. On sait que la plupart des cadres de ce mouvement sont en liens avec le Vlaams Belang, que ce soit au niveau local, régional ou national. Mieux organisés que les branches francophones, le mouvement s’organise et reçoit du soutien de mouvements culturels nationalistes et royalistes flamingants (par exemple distribution de tout boite par des associations flamingantes afin de recevoir des dons dans l’objectif de payer les sanctions administratives communales lors de rassemblements non autorisés). Il n’est pas étonnant de voir de nombreux intervenant.e.s issus du Belang venir parler lors des rassemblements de Pegida Vlaanderen.

Malgré toutes leurs divergences, leur appel est clair cette fois, ce n’est pas pour dénoncer une pseudo islamisation de l’Europe qu’ils veulent manifester mais bien « pour passer une bonne année, chers compatriotes, il faut en faire passer une mauvaise à nos ennemis, qu’ils soient envahisseurs ou collabos ».

Bref, ça bouge encore au niveau des extrêmes droites francophones et il est possible qu’avec ou sans autorisation il y aie du monde à la gare des Guillemins le samedi 6 février à 14H.
Soyons vigilant.e.s et prêt.e.s à réagir si cela se confirme. N’hésitez pas à nous prévenir si vous avez des informations en commentaires sur Indymedia, si le rassemblement est autorisé alors un appel à une présence massive serait lancé..


Notes

[1Stephen Yaxley-Lennon de son vrai nom, il agit sous divers pseudonymes. C’est le cofondateur de « L’English Defence League » mouvement islamophobe anglais collaborant avec différents groupes et partis d’extrêmes droites. Il a également fondé « l’European Defence League ».

[2Pour savoir ce qu’est plus précisément Pegida : https://bxl.indymedia.org/spip.php?article9363

[3Pour des raisons d’antécédents en Allemagne : des violences racistes systématiques après des rassemblements, une tentative de meurtre, des incendies volontaires et les heurts avec les contre-manifestants.

[6C’est un ancien cadre du FN belge dans la version de Daniel Feret, il a également fondé le Parti Plus (qui a eu différentes appellations).

posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.