RSS articles
Français  |  Nederlands

Pour l’antiracisme politique - Contre ses détracteurs

posté le 05/06/17 Mots-clés  antifa  luttes sociales  répression / contrôle social 

En lisant les commentaires liés à la vidéo avec Nacira Guénif, Sihame Assbague, et Audrey Célestine, j’ai été atterré de voir l’indigence des arguments et la méconnaissance de l’antiracisme politique en France. Ce mouvement, qui me paraît prendre en ampleur et en assurance les dernières années, est systématiquement ignoré, au mieux raillé et minimisé, au pire diabolisé par les grands media. J’avais entamée ma réponse dans un commentaire, mais voyant le commentaire s’allonger, je préfère le placer ici. En plus ça fait longtemps que je n’ai rien posté, et il faut bien réactiver ma réput’ d’islamo-gauchiste de temps en temps...

En parcourant les commentaires, j’ai réalisé qu’en fait, presque personne sur le fil n’avait compris le concept de racisme structurel, donc d’antiracisme politique...Ni le fait que la race soit ici entendue comme un "construit" social - et non pas entendue dans l’acceptation biologisante de l’extrême droite, qui attribue aux races des spécificités et des caractères biologiques, bref, qui essentialise et qui hiérarchise.

Ce construit social découle de cette hiérarchisation par des critères biologiques, mais ne s’y réduit pas. Car le racisme et les discriminations perdurent malgré le fait que depuis des décennies, (presque) plus personne ne se pense raciste, ni ne croit en des théories suprémacistes. C’est donc que le problème est plus profond qu’une simple question inter-individuelle, plus souterrain. La question n’est pas de savoir si c’est "bien" ou "mal" d’être raciste, ni de savoir si untel ou unetelle est raciste (comme Sihane Assbague l’explique très bien dans la vidéo d’ailleurs).

C’est cela le racisme structurel, et ce fameux racisme d’État dont parlent les Indigènes et que la majorité des gens (enfin surtout les blancs) refusent d’admettre.. "La France ? pays des Droits de l’Homme, serait fondamentalement, intrinsèquement raciste ? Vous voulez-dire pourrie jusqu’au trognon ? Sacrilège ! C’est le pays de l’Égalité !" (enfin un peu plus pour les blancs quand même). "La colonisation, non mais de quoi parlez-vous ? Vous voulez dire l’émancipation des peuples, le progrès social, les "aspects positifs", tout ça ? Vous ne seriez pas en train de remettre en question la République, les Lumières, la démocratie par hasard ? Parce que sinon je vous dénonce pour intelligence avec l’ennemi, hein..."

Plus souterrain que ces propos de comptoir pourtant si fréquents, le racisme structurel est pourtant si évident. Il vient de si loin. […]


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.