RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Présentation de l’association Ulysse et Projection de "Héros sans visage" de Mary Jiménez

posté le 11/03/13 par UPJB
lieu : UPJB
adresse : 61, rue de la Victoire, Saint-Gilles

02.537.82.45
info@upjb.be
Mots-clés  répression / contrôle social  sans-papiers  antifa  projection / débat / concert 

Le plus souvent, c’est sur le versant juridique de la reconnaissance légale que nous parlons des demandeurs d’asile et de notre solidarité à leur égard. Cette fois, avec Alain Vanoeteren, membre de l’UPJB, psychologue et directeur de l’association « Ulysse », c’est par les effets psychologiques traumatisants de cette condition faite à l’homme que nous abordons la question.

« Je me suis dit : comment peut-on aider les gens avec du soutien psychologique ? En tenant compte du fait qu’ils ne parlent pas la même langue, qu’ils ne viennent pas du même pays, qu’ils n’ont pas toujours les mêmes références belges ou occidentales (...). Dans mon parcours, j’ai vu que les personnes en demande d’asile, en situation de clandestinité, ou qui étaient en attente de régularisation en Belgique, étaient des gens qui avaient vraiment besoin d’aide psychologique ». (extrait de Papyrus à l’horizon, décembre 2011, revue réalisée par les patients d’Ulysse).

Projection du film de Mary Jiménez, Héros sans visage (2012-61’), en sa présence

Film tryptique :

« Bruxelles, église du Béguinage : des migrants organisent une grève de la faim pour obtenir des papiers. Un homme meurt.

Tunisie, frontière lybienne, camp de Choucha, des réfugiés racontent l’horreur de la traversée du Sahara vers le Nord.

Liège, dans un centre pour réfugiés, un homme raconte sa traversée de la Méditerranée sur une chambre à air.

Trois moments d’une guerre pour survivre. »

Mary Jiménez parvient à concilier exigence du point de vue et témoignage proche et solidaire. En dénaturalisant l’image, en cadrant au plus près, en étant au cœur de la parole, elle restitue une réalité tragique qui interrompt et suspend le flux étourdissant des news.

PAF : 6 €, 4 € pour les membres, tarif réduit : 2 €


posté le  par UPJB  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
untitled-1g.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.