RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

(Projection) La Patagonie rebelle

posté le 02/04/13
lieu : Bibliothèque Acrata
adresse : Rue de la Grande Ile 32 , Bruxelles
Mots-clés  luttes sociales 

Jeudi 11 avril – 19h30 - Projection
La Patagonie Rebelle
(1974 – Héctor Olivera – Argentine)

Le film "La Patagonie rebelle" raconte l’histoire des révoltes des ouvriers agricoles de l’extrême Sud argentin, et la répression qui les frappa entre 1920 et 1921.
A cette époque, la baisse des prix internationaux de la laine et la perte des débouchés pour la viande bovine affectèrent la rentabilité des affaires pour les grands propriétaires terriens et commerçants du sud de la Patagonie. Les conséquences logiques en furent le chômage et la détérioration des conditions de vie des travailleurs ruraux. Les sections locales de la FORA (Federación Obrera Regional Argentina), fort influencées par les anarchistes, décident de mener une campagne parmi les péons, bûcherons et autres travailleurs salariés. Mais la riposte des fermiers fut extrêmement dure : licenciements, violence, menaces.
Devant l’absence d’accord entre les parties, le gouvernement national décida d’envoyer le 10ème régiment de cavalerie, sous le commandement du lieutenant-colonel Héctor Varela, dont l’action répressive ne connut pas de limites : il ordonna des exécutions en masse, obligea les victimes à creuser leurs propres tombes avant, enferma des grévistes dans des granges pour y mettre le feu ensuite. Les anarchistes dénoncèrent l’assassinat de 1500 personnes ; il n’y eut jamais de chiffres officiels à ce sujet. Certes, Varela resta sans promotion par la suite et le président Yrigoyen opta pour le silence. Toutefois, le 27 janvier 1923, l’anarchiste Kurt Wilckens tua le colonel Varela. En attendant son procès, Wilckens sera assassiné dans sa cellule par un gardien quelques mois plus tard.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.