RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 27 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 169 posté le  - Agenda
mardi 28 juin 2022
19h30 - Soirée débat : quel avenir pour le quartier Midi ? posté le  - Agenda
jeudi 30 juin 2022
lundi 4 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
lundi 11 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

[Projection + débat] Trois chants sur Lénine

posté le 03/11/17
lieu : Le Botanique
adresse : 236 rue Royale, 1210 Bruxelles
Mots-clés  art  histoire / archive  luttes sociales  projection / débat / concert 

18e Festival FESTIVAL de CINEMA d’ATTAC
(programme complet)

TROIS CHANTS SUR LÉNINE
de Dziga VERTOV
Documentaire / URSS 1934 / 59 minutes

Réalisé à l’occasion du dixième anniversaire de la mort du dirigeant communiste, Vertov a ici réalisé un film tout simplement magistral. Où il mêle documents d’archives et utilisation subversive des intertitres. Il y ajoute, pour la première fois, des interviews (une femme musulmane, une ouvrière) et fait intervenir la musique comme élément lyrique en contrepoint d’un montage des plus dynamiques.
Trois chants sur Lénine met ainsi en scène trois chansons populaires. La première raconte le sort des femmes voilées dans l’Orient ancien, et leur libération dans l’espace soviétique. Le deuxième chant rend compte des funérailles de Lénine. Le troisième décrit la construction du socialisme en URSS.
Vertov s’inscrit pleinement dans le mouvement de l’avant-garde cinématographique des années 1920, notamment par la grande influence qu’exercent sur lui le futurisme et le constructivisme. Considérant « le ciné-drame » (la fiction) comme l’opium du peuple, Dziga Vertov est contre le scénario, les décors, la mise en scène, les acteurs, les studios et le documentaire de paysage. Il considère cependant que la caméra est un perfectionnement de l’œil humain, qui lui, est imparfait. Il faut donc utiliser la caméra pour la lutte des classes. Et donc se servir du « cinéma-Œil » afin de pouvoir « prendre la vie sur le vif »…

LA PROJECTION SERA SUIVIE DU DÉBAT
« 1917 »… en Belgique ?
AVEC
- Anne MORELLI Historienne
- Georges SPRIET Co-Président du « Centre des Archives du Communisme en Belgique »


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
kinoeye.jpg
festivalcinemaat(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.