RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Projection film : Would you have sex with an Arab ?

posté le 04/03/13
lieu : UPJB
adresse : 61, rue de la Victoire, Saint-Gilles

02.537.82.45
info@upjb.be
Mots-clés  antifa  projection / débat / concert 

Première en Belgique

" Would you have sex with an Arab ? "

(1h25 - sous-titré en français - 2012)

En présence de la réalisatrice Yolande Zauberman et du coscénariste Selim Nassib

Finalement, ce fut une chance de visionner le film dans ses langues originales (hébreu, arabe, anglais) et sous-titré en anglais : je ne connais aucune de ces langues et je devine le global english. La question-titre du film en devient d’autant plus frontale, un corps-à-corps, moins avec l’ennemi supposé (le Juif ou l’Arabe) qu’avec les corps, leurs visages et leurs désirs irrépressibles dans la chaleur de la nuit. Leur beauté ruisselante. La question posée par Yolande Zauberman et Selim Nassib n’est pas « Would you make love... ? », quand bien même celle-ci demeure passionnante et passionnelle, tantôt déclinée dans « L’hiver de Rita », l’amour DU poète palestinien Mahmoud Darwich pour une femme juive, ou dans « The Bubble » du cinéaste Eytan Fox, l’amour d’un Palestinien pour un Israélien, mais « would you have sex... ? ».

Yolande Zauberman promène sa caméra dans les boîtes de Tel-Aviv et traverse la moiteur des décibels, sous le regard des yeux qui brillent. Le film épouse les mouvements organiques des corps déchaînés : un film aux rythmes et aux lumières techno où s’insinue la question au plus intime de l’être dépouillé - ou non - de son identité.

Le film nous atteint d’autant plus qu’il fait parler Juliano Mer Khanis peu de temps avant son assassinat et lui est dédié ainsi qu’à Szimon Zaleski, notre luftmensh à qui nous avions rendu hommage dans Points Critiques. Bref, un film qui donne le tournis tant il entraîne la vie - et la mort -, la paix- et la guerre - dans une bourrasque d’identités à fleur de peau.

C’est un film aussi qui, par la brutalité fougueuse de sa question, met à l’épreuve le statut de la vérité discursive dans le film documentaire.

Projection privée sur réservation (upjb2@skynet.be & 025378245)

P.A.F. 6€, 4€ pour les membres, tarif réduit : 2€


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.