RSS articles
Français  |  Nederlands

Quand La Dernière Heure recrute à la police de bruxelles

posté le 10/06/14 Mots-clés  répression / contrôle social 

Hier, lundi 10 juin, La Dernière Heure nous gratifiait d’un article intitulé « Les "bobos" empêchent l’arrestation d’un vandale ». Cet article, signé Stéphanie Ovart, nous explique que ces pauvres policiers en intervention l’ont échappé belle après avoir frôlé le lynchage public par une foule de "bobos" en furie au Parvis de St Gilles.

« La suite est étrange. Alors qu’il serait parfaitement légitime de reconnaître l’excellent travail de promotion de la police par la DH, un commentateur « bobo » a fait remarquer sur le forum du journal que la rédactrice de l’article venait elle-même de la police — ce qui à ses yeux permettait d’expliquer qu’elle s’était contentée de donner la version du commissariat, omettant de chercher à obtenir des témoignages de l’un des très nombreux « bobos » présents. Ce plaisantin-là osait l’inimaginable : suggérer que, tout comme les journaux russes, la DH avait une propension à prendre le point de vue des autorités pour justifier une certaine robustesse de ses réactions.
 » écrit Marcel Sel dans son savoureux article au titre évocateur :« Exclu : La DH, nouvelle agence de com de la police de Bruxelles ». Je ne peux que vous en recommander la lecture, ainsi que celle des captures d’écran du Linkedin de la journaliste en question qui s’y trouvent.

Situation éclairante en bien des points...


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.