RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 27 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 169 posté le  - Agenda
mardi 28 juin 2022
19h30 - Soirée débat : quel avenir pour le quartier Midi ? posté le  - Agenda
jeudi 30 juin 2022
lundi 4 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
lundi 11 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

RWANDA, Une histoire volée Dette et génocide

posté le 26/11/13 par CADTM
lieu : l'Horloge du Sud
adresse : 141, rue du Trône, Ixelles
Mots-clés  projection / débat / concert 

Renaud Duterme revisite l’histoire contemporaine du Rwanda sous l’angle des ingérences étrangères. Instrumentalisation des ethnies par la colonisation, soutien à la dictature Habyarimana, politiques néolibérales antisociales, commerce des armes, complicités dans le génocide, ponctions dans le budget national par le biais de la dette sont quelques unes des responsabilités des puissances étrangères dans l’effondrement de la société rwandaise de 1994.

Cette histoire, volée à la population rwandaise, constitue un triste cas d’école pour comprendre les difficultés de nombres de pays du tiers-monde, causées par les politiques impérialistes.

En présence de l’auteur, Renaud Duterme.


posté le  par CADTM  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.