RSS articles
Français  |  Nederlands

Rapport de police sur la manif syndicale du 6/11/2014

posté le 03/12/18 par Johan Mots-clés  histoire / archive  luttes sociales  répression / contrôle social  action 

Rapport de police sur la manif syndicale du 6/11/2014

Voici un document écrit par un commissaire de l’académie de police, suite à la manifestation syndicale du 6 novembre 2014. Son but est de faire le bilan de la journée de manifestation pour en tirer des leçons et des recommandations pour affiner la répression.

Le 6 novembre 2014 a marqué les esprits. Ce jour-là, les rues de Bruxelles s’étaient remplies de manifestants pour une traditionnelle promenade syndicale Nord-Midi. Sauf qu’à l’arrivée à la gare du Midi, certains avaient refusé de rentrer chez eux dans la calme et avaient préféré tenter de remonter la petite ceinture vers le siège du MR. La police a eu bien du mal à s’organiser et la ligne de « robocops » qui devaient barrer le passage aux manifestants en a pris pour son grade. Malgré la propagande continuelle contre « la violence » et « les casseurs », un nombre important de manifestants s’était solidarisé avec cette initiative.

À en croire ce rapport, la police s’est retrouvée débordée en raison de la multiplication des zones d’intervention et de plusieurs facteurs :

du côté policier :
des problèmes de communication, notamment radio ;
le manque d’effectif ;
le manque de matériel, notamment pour se protéger et tenir à distance ;
des dissensions entre les différentes zones sur l’approche « philosophique » à adopter ;
le non-respect de la chaine de commandement.
du côté manifestant :
des pillages de magasins ;
des conflits entre manifestants et habitants ;
l’occupation de la FEB par des activistes ;
une violence lancée de façon inattendue contre les flics s’occupant de la circulation ;
une rapide escalade de la violence face au déploiement des flics anti-émeutes ;
la tentative de dévier du cortège pour se rendre au siège du MR.

Aujourd’hui, les gilets jaunes prennent la rue et refusent le rituel des manifs plan-plan, autorisées et encadrées tant par la police que par les organisateurs de manifestation eux-mêmes.

Il n’y a bien sûr pas de recettes à suivre ou de modèles à reproduire. Mais espérons que ce rapport, riche en informations sur l’organisation de la police belge, puisse nourrir l’imagination et servir à ceux qui refusent de se laisser policer…

 !!! Attention, par définition, ce rapport visait à réformer les services de police, les informations qui y figurent sont donc datées, et partiellement dépassées !!!

Lien vers le fichier :
https://share.riseup.net/14c0e00d-c03b-462b-b246-45881e7bab6b


posté le  par Johan  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)